S'identifier Contact Avis
 
26.42° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Le Japon fait don de 3 millions dollars américains

Le Japon fait don de 3 millions dollars américains








Dans le cadre du projet d’assistance alimentaire baptisé (KR-2018), l’État haïtien par le biais du ministre des Affaires étrangères et des Cultes (MAEC), Bocchit EDMOND et l’ambassadeur du Japon accrédité en Haïti, Mitsuaki MIZUNO, ont signé, le lundi 11 mars 2019, au MAEC, un nouvel accord de don de quatre cents millions de Yens japonais (400.000.000 ¥), soit environ trois millions six cent trente mille dollars américains (3.630.000 USD), permettant aux dirigeants haïtiens de stabiliser l’approvisionnement de riz et améliorer la vie des haïtiens, particulièrement ceux les plus vulnérables.

Dans une cérémonie organisée en présence du ministre de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR), Jobert C. Angrand, du directeur du Bureau de monétisation des programmes d’aide au développement (BMPAD), Fils Aimé Ignace St Fleur, du directeur général et des cadres du ministère des Affaires étrangères et des Cultes, un protocole d’accord a été signé entre le ministre des Affaires étrangères et l’ambassadeur du Japon en Haïti, relatif au projet d’assistance alimentaire (KR) 2018 mis en place par le gouvernement japonais dans le cadre de sa coopération avec le gouvernement haïtien.

Selon le prescrit de cet accord, le Gouvernement japonais met à la disposition du gouvernement haïtien une enveloppe de trois millions six cent trente mille dollars américains (3.630.000 USD). « Ce montant servira à l’achat de riz qui sera vendu à un prix préférentiel par le Bureau de monétisation des programmes d’aide au développement (BMPAD) afin de stabiliser le marché local et contribuer à la sécurité alimentaire du peuple haïtien », ont souligné les signataires.

Aux dires du ministre des Affaires étrangères, Bocchit EDMOND, les fonds accumulés par le Gouvernement haïtien à travers la vente du riz en tant que Fonds de contrepartie lui permettront de réaliser des projets sociaux dans des domaines clés, notamment de l’éducation, de la santé, de l’énergie, de l’agriculture et de l’entretien des infrastructures routières, tous, dit-il, dans le souci de combler les attentes de la population.

Les infrastructures agricoles du pays subissent toujours des dégâts lors du passage de nombreuses catastrophes naturelles. Et cela provoque une insécurité alimentaire aggravée au sein d’une population qui, déjà, faisait face à des défis socio-économiques majeurs.

Compte tenu de cette situation et en réponse à la requête du Gouvernement haïtien, si on en croit les précisions de M. Edmond, le gouvernement japonais a décidé, à travers ce don, d’appuyer le renforcement de la sécurité alimentaire en Haïti tout en accompagnant parallèlement le gouvernement haïtien dans ses démarches vers l’augmentation des produits agricoles par la formation des techniciens agricoles et l’octroi d’engrais.

L’ambassadeur du Japon en Haïti, Mitsuaki MIZUNO, pour sa part, a fait savoir que cet accord signé témoigne du signe d’amitié qu’existe entre son gouvernement avec l’État haïtien dans ses démarches non seulement d’aide alimentaire à court terme, mais également pour permettre le renforcement du développement social haïtien à long terme. Toujours selon l’ambassadeur, « dans le cadre de la sécurité alimentaire, la coopération japonaise vis-à-vis d’Haïti se fait en amont et en aval. En amont, avec le projet d’assistance alimentaire qui permet à court terme d’atténuer momentanément, mais nécessairement les effets dangereux de l’insécurité alimentaire sur les plus vulnérables. En aval, avec des résultats à plus long terme, les équipements agricoles comme des tracteurs agricoles arriveront, au plus tôt, en décembre 2019 dans le cadre du “Programme pour le développement économique et social”, signé entre les deux gouvernements en octobre 2018, et aussi l’assistance technique fournie à travers le projet de renforcement des capacités des planteurs communément appelé “PROAMOH I et II”, mis en place depuis 2010 qui est toujours en cours.

Peterson Jean Gilles



Articles connexes


Afficher plus [2189]