S'identifier Contact Avis
 
27.52° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Le taux d’inflation a atteint 17%, le calvaire du peuple haïtien continue

Le taux d’inflation a atteint 17%, le calvaire du peuple haïtien continue








Le taux de l’inflation a connu une hausse de 1.7% pour le mois de février et un glissement annuel de 17 % selon le dernier rapport mensuel sur l’Indice des prix à la Consommation (IPC) de l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (IHSI). Selon ce rapport, la variation des produits alimentaires est plus élevée.

Le taux de l’inflation ne cesse d’accélérer dans le pays durant ces derniers mois. Au cours du mois de février 2019, le marché des biens et services a enregistré une forte accélération de l’inflation. En effet, l’IHSI, dans son bulletin mensuel, a révélé que le taux d’inflation a accéléré de 1.7% mensuel et 17% sur une base annuelle.

Dans ce rapport, l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (IHSI) a montré que tous les produits importants ont été frappés par cette hausse de l’inflation. « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (1,9 % sur un mois et 20 % sur un an), « articles d’habillement et chaussures » (1,7 % sur un mois et 18,1 % sur un an), « logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » (1,6 % sur un mois et 14,5 % sur un an), « meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer » (2,2 % sur un mois et 22,3 % sur un an) et « santé » (2,5 % sur un mois et 27,5 % sur un an) », lit-on.

Le riz, la viande, le lait, la banane, entre autres, selon ce bulletin mensuel, sont les produits qui ont connu une variation plus élevée. « Alimentation : riz importé (22,7 %), viande en moyenne (20,7 %), morue (24,4 %), lait en poudre (25,9 %), chadèque (30,4 %), banane (27 %), manioc (43,2 %), arbre véritable (41,1 %). Articles d’habillement et chaussures : culottes, gaines (21,1 %), chemises (20 %), vêtements enfants (21,6 %) ».

Toujours d’après ce rapport, le logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles : gaz propane (19,6 %), charbon de bois (12,2 %). Meubles, articles de ménage, inverter (29,3 %), réchaud (21,8 %), insecticide (36,8 %). Santé : médicaments (33,8 %), lunettes (16,5 %) et frais d’hospitalisation (16,7 %). De plus, dans ce bulletin, on a souligné que les produits importés sont nettement supérieurs par rapport à l’IPC Global avec des augmentations mensuelles de 1,7 % et annuelles de 19 %. « Les produits nationaux ont été ajusté de 1,6 % mensuel et de 15,9 % annuel », a-t-on précisé.

Les régions géographiques les plus touchées, d’après ce rapport, par cette hausse de l’inflation sont le Sud (départements du Sud, de la Grand’Anse et des Nippes avec une inflation de 1,7 % sur un mois et 17,9 % sur un an) ; transversale (1,6 % sur un mois et 17,4 % sur un an). Cependant, les départements comme le Nord, qui comprend les départements du Nord, du Nord- Est et du Nord-Ouest, a enregistré l’inflation la moins sévère avec un taux de 1,5% sur un mois et de 16,8% sur un an.

Soulignons que le gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH), Jean Baden Dubois, lors de la signature du protocole d’accord entre Haïti et le Fonds monétaire international (FMI) concernant le prêt de 229 millions de dollars américains, avait tablé sur prévision du taux de l’inflation de 7% dans 3 ans. Un taux d’inflation qui parait difficile selon plus d’un, vu la situation actuelle.

Cluford Dubois



Articles connexes


Afficher plus [2360]