S'identifier Contact Avis
 
36° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
L’agriculture périurbaine, une source économique importante pour les jeunes étudiants en agronomie

L’agriculture périurbaine, une source économique importante pour les jeunes étudiants en agronomie








Considérant la situation de vie chère que connait le pays ainsi que les difficultés financières auxquelles sont confrontés les jeunes étudiants haïtiens, ces derniers se lancent dans des initiatives entrepreneuriales pour la plupart liées à leur formation pour résoudre leurs problèmes économiques. C’est le cas de Célestin Jean Wesner, étudiant en 4e année à la faculté d’Agronomie de L’American University of the Caribbean (AUC) des Cayes qui s’adonne à l’agriculture périurbaine. Ce qui représente pour lui une source de revenus importante.

Ils sont nombreux les jeunes qui, de nos jours, se lancent dans de telles initiatives pour tenter de faire face aux nombreux problèmes socio-économiques auxquels ils font face. Cependant, les possibilités, semble-t-il, sont plus favorables dans le secteur agricole. Parmi celles qui peuvent être envisagées, l’agriculture périurbaine est considérée comme une stratégie nouvelle et très sollicitée dans les agglomérations. Conscient de l’utilité de cette technique de production, Célestin Jean Wesner s’y est lancé et s’en est sorti satisfait.

Âgé de 25 ans et étudiant en agronomie à la American University of the Caribbean des Cayes, Célestin Jean Wesner dit avoir débuté l’expérience au cours du deuxième trimestre de l’année 2018 dans la commune de Camp- Perrin. Découragé au départ par ses parents, Célestin Jean Wesner n’a pas lâché prise. Seul, il a préparé du compost à partir des déchets de cuisine et des fientes de poules pour en mélanger avec la terre afin de préparer le médium. Ce dernier, une fois prêt, il a fait la plantation des poivrons de manière verticale – étage par étage – dans une centaine de récipients domestiques sur une surface de 10m2.

Aidé tardivement par ses parents qui ont mis du temps à comprendre sa démarche et cerner son objectif, Célestin Jean Wesner déclare avoir eu un résultat plus satisfaisant que prévu en termes de retombée économique ; surtout dans un espace aussi restreint. Il exprime son regret de n’avoir pas connu et essayé cette technique plus tôt. Ce qui pourrait l’aider à résoudre beaucoup de problèmes économiques, affirme-t-il.

Le jeune étudiant-entrepreneur, Célestin Jean Wesner, témoigne que : « utiliser les zones en béton pour pratiquer la culture maraîchère est une bonne méthode pour gagner de l’argent et satisfaire des besoins familiaux ». Satisfait, il encourage les jeunes, notamment les étudiants en agronomie, à pratiquer comme lui l’agriculture périurbaine.

Edver Serisier



Articles connexes


Afficher plus [2287]