S'identifier Contact Avis
 
30.95° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Deux journées de foire à Pétion-Ville

Deux journées de foire à Pétion-Ville








Cette année, pour célébrer la fête de l’Agriculture et du Travail dans le pays, « An n kore pwodiksyon nasyonal la pou kwape lavi chè » est le thème choisi par le ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR). À cet effet, ledit ministère, via la Direction départementale de l’Agriculture de l’Ouest (DDAO), organise le 30 avril et le 1er mai 2019, à Pétion-Ville, plus précisément sur la place Saint-Pierre, deux journées de foire.

Bien que la foire nationale change d’adresse, plusieurs producteurs et artisans font le déplacement pour exposer leurs produits sur la Place Saint-Pierre durant les 2 jours choisis soit du 30 avril au 1er mai 2019, pour célébrer la fête de l’Agriculture et du Travail.

Pour mettre la production nationale en valeur, sous l’invitation du directeur départemental de l’Agriculture de l’Ouest, Jean Élie Philogène, des producteurs de ferme de papaye, de tamarin, des producteurs de sorgho, de café, de banane, des confectionneurs locaux prendront part à cette grande activité. Cette activité, selon le directeur départemental de l’agriculture de l’Ouest, est une occasion pour réfléchir et encadrer les acteurs travaillant dans le secteur agricole.

Marie Yolène Saintilus est une commerçante qui vient de ruelle chrétien (Port-au-Prince) et qui expose des produits locaux comme cassave, crémas, mamba, à cette foire. Pour cette dame, le fait d’organiser cette foire à Pétion-Ville est un mauvais choix fait par les responsables. « Pétion-Ville n’est pas appropriée, car la population des autres communes et même les habitants de cette municipalité ne feront pas le déplacement pour venir acheter. Pour moi, Champs-de-Mars est le meilleur espace pour organiser ce genre d’activité vu sa position et sa fréquentation », a souligné la PDG de TPL (les Transformateurs des produits locaux, Marie Yolène Saintilus.

Bien que Mme Saintilus soit à sa 10e participation à la foire, elle s’est montrée très critique envers l’administration du président Jovenel Moïse. « Dans les années passées, l’équipe organisatrice nous accordait toujours de l’argent, mais sous le règne du président Moïse, ce n’est plus le cas. Non seulement il n’y a plus de subvention pour les exposants et la vente se réduit d’année en année », affirme-t-elle.

Prenant part à cette foire, Dr Cleophat Jean Verna est le représentant de Haïti Broilers, une institution œuvrant dans le secteur d’élevage de poule qui expose ses produits. Selon le responsable de cette institution, le secteur avicole est un secteur porteur pour le pays. Si quelqu’un veut évoluer dans ce domaine, dit-il, Haïti Broilers est prêt à lui donner des séances de formation autour d’élevage de poule. En outre, le médecin vétérinaire et zootechnicien de Haïti Broilers a argué qu’il est présent à cette foire juste pour vendre, présenter et expliquer au grand public ce que fait Haïti Broilers dans le pays et leur permettre de mieux connaître ce secteur.

Si dans les années antérieures, le MARNDR et le MAST (ministère des Affaires sociales et du Travail) avaient l’habitude de célébrer cette fête nationale au Champs-de-Mars, depuis l’année 2018, cette fête populaire se dirige vers le département du Nord-Est, particulièrement dans la commune de Terrier rouge (Marion). Actuellement, les hauts dignitaires de l’État se trouvent à Marion pour célébrer cette fête de grande envergure.

Peterson Jean Gilles



Articles connexes


Afficher plus [2261]