S'identifier Contact Avis
 
30.95° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Clôture de la 3e édition du TECH CAMP Soley

Clôture de la 3e édition du TECH CAMP Soley








Sous les auspices du département d’État américain en partenariat avec le E.Power et la Digicel, trente jeunes haïtiens issus des quartiers de Cité-Soleil, Bel-Air et Martissant ont pris part à la troisième édition de TECH CAMP Soley, déroulé du 9 au 12 mai 2019, à l’hôtel Visa Lodge. Cette initiative dans son essence a permis aux participants d’acquérir des compétences en technologie et en entrepreneuriat dans le but de lutter contre la violence dans le pays et favoriser la croissance économique.

Sous le thème « Antreprenarya : Ranfose kominote yo epi anpeche vyolans gang yo ka pwovoke », l’ambassade des États-Unis en Haïti avait organisé le TECH CAMP Soley dans l’idée de rassembler les aspirants entrepreneurs de ces quartiers afin de leur permettre de renforcer les conditions de l’écosystème, supporter la croissance économique, utiliser les réseaux sociaux et innover dans le domaine de technologie et l’entrepreneuriat. De fait, plus de 30 jeunes en provenance de trois quartiers de la zone métropolitaine, à savoir Bel-Air, Cité Soleil et Martissant avaient participé à ce camp. Plus de 300 applications ont été présentées dans le cadre de ce programme, dont 30 ont été retenues.

Durant les trois jours, les participants avaient suivi des formations liées à l’entrepreneuriat, la gestion des conflits, la bonne utilisation des réseaux sociaux et autres. Plusieurs panels de réflexion tenus par des intervenants, dont Daniella Jacques, Daniel Tilias de SAKALA, Louis Henri Mars de Lakou Lapè, Romuald Zamy, Roseline Cheron, ect. De plus, des visites guidées ont été réalisées dans les locaux de Banj situé à Delmas 60 et à impact Hub.

Lors des propos de lancement des activités, l’ambassadrice américaine accréditée en Haïti, Michelle J. Sison, a affirmé que la plus grande ressource d’Haïti est sa jeunesse. « Je suis ici pour vous dire que nous sommes ici pour accueillir, encourager et former des partenariats avec ceux qui cherchent à redéfinir une nouvelle voie pour la croissance économique par le biais des progrès technologiques et des pratiques entrepreneuriales inclusives. L’ambassade des États-Unis est fière de lancer Tech Camp Soley, où le secteur privé et la société civile s’emploient à faire en sorte que les jeunes entrepreneurs de Cité Soleil, Bel-Air et Martissant bénéficient du soutien nécessaire pour contribuer à la croissance économique d’Haïti », a-t-elle déclaré.

Selon la diplomate, Tech Camp Soley aidera la prochaine génération de jeunes entrepreneurs haïtiens à établir des réseaux professionnels, et à accéder aux outils dont ils ont besoin pour renforcer leurs entreprises et leurs entreprises sociales. « L’ambassade des États-Unis est fière de supporter l’engagement des jeunes dans l’entrepreneuriat et dans la création de communautés résilientes et dynamiques en Haïti », se vante Mme Sison. Plus loin, l’ambassadrice a tenu à féliciter les 30 jeunes participants.


Les bénéficiaires dans le cadre de ce programme se sont montrés très satisfaits. Selon les dires d’un cadre de l’ambassade américaine, tous les objectifs ont été atteints. « C’était une occasion favorable pour permettre aux jeunes de se rencontrer et de trouver les solutions à leurs problèmes », a indiqué ce cadre.

Kathiana Vertus est l’un des bénéficiaires du TECH CAMP. Elle vient du Bel-Air. Pour elle, c’est une très bonne expérience pour les jeunes participants. « L’expérience est enrichissante », a affirmé la jeune fille au micro du journal Le National.

Daniel Tillias, l’un des responsables de SAKALA, a montré l’importance d’une telle initiative. « On a vu l’enthousiasme des participants et des acteurs impliqués dans le processus. Plusieurs acteurs étrangers souhaitent s’impliquer après la réalisation du TECH CAMP Soley. C’est une bonne nouvelle pour les participants qui n’ont pas de moyen nécessaire pour lancer leurs entreprises », a-t-il fait savoir.

Cluford Dubois



Articles connexes


Afficher plus [2261]