S'identifier Contact Avis
 
29.44° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Haïti Tech Summit n’est pas un sommet strictement sur la technologie

Haïti Tech Summit n’est pas un sommet strictement sur la technologie








« Haïti Tech Summit, ce n’est pas seulement un sommet sur la technologie strictement », a déclaré Marc Alain Boucicault en marge d’une conférence de presse tenue, le mercredi 15 mai 2019, dans les locaux de Banj à Delmas, sur « le plus grand sommet sur la technologie de la Caraïbe » en présence de sa fondatrice, Christine Souffrant Ntim. En effet, la troisième édition de ce sommet aura lieu du 20 au 22 juin 2019 à l’hôtel Royal Decameron, avec entre autres, comme intervenant de marque, le directeur de marketing du plus grand magazine du monde, Forbes Magazine, Tom Davis.

La troisième édition d’Haïti Tech Summit s’étendra du 20 au 22 juin 2019 à l’hôtel Decameron sur la côte des Arcadiens à Montrouis. Contrairement à ceux qui pensent qu’Haïti Tech Summit met le focus sur « l’internet » ou les « connectivités », l’un des organisateurs, à savoir, Marc Alain Boucicault tient à clarifier les choses. « Haïti Tech Summit, n’est pas seulement un sommet sur la technologie strictement », a déclaré le fondateur de BANJ lors d’une conférence de presse en date du mercredi 15 mai 2019, aux côtés de la fondatrice du sommet en Haïti, Christine Souffrant Ntim

Marc Alain Boucicault tient à ajouter que l’objectif fondamental de ce sommet, qui est un engagement sur les 13 ans d’un groupe de jeunes, est de ramener en Haïti chaque année des personnes influentes à travers le monde, pour rencontrer la communauté locale qui se sert de la technologie et voir comment la technologie dont on se sert dans le reste du monde avec Haïti peut connecter pour accélérer leur business. Selon M. Boucicault, le sommet va se diviser en deux parties. Une partie de conférence avec 100 intervenants (speaker) et l’autre avec des « influenceurs »

Pour ces derniers, le propriétaire de Banj a indiqué que les personnes ont été sélectionnées suivant l’initiative d’Haïti Tech Summit visant à identifier les gens qui utilisent la technologie pour faire avancer plusieurs secteurs comme l’agriculture, média… Ces « influenceurs » ayant bénéficié du vote du public vont intervenir dans le sommet sur leur vision de leur secteur d’appartenance. Selon M. Boucicault, ces listes ont fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux dans le sens qu’une personne peut réaliser beaucoup de choses, mais si cela ne se montre pas sur internet, cela peut lui causer préjudice pour l’initiative.

Pour cette année 2019, le directeur de Marketing du plus grand magazine du monde, Forbes Magazine, Tom Davis, sera le principal invité, a fait savoir Marc Alain Boucicault. Ce dernier a indiqué que Tom Davis va se déplacer avec toute l’équipe média de Forbes magazines pour partager sa vision du marketing et la façon de se positionner sur le marché. Il ajoute que sa venue va permettre, surtout, de mettre les projecteurs sur l’histoire des entrepreneurs se trouvant en Haïti et participant au sommet. C’est une opportunité pour que l’histoire de ces entrepreneurs qui se servent de la technologie pour faire la différence puisse se retrouver sur le magazine Forbes. C’est un exploit, chaque fois qu’un Haïtien apparait dans Forbes Magazine, a fait savoir M. Boucicault.

Ce sommet sera aussi l’occasion de procéder à l’« activation » des gens afin de se servir de la technologie pour accélérer leur business. Pour lui, l’« activation » : c’est quand deux personnes différentes se rencontrent et leurs visions se croisent et décident de collaborer. Les activations peuvent créer des partenariats, dit-il. En ce sens, il a expliqué que c’est parce qu’il a été activé en 2017 qu’il a rencontré le partenaire Google. Ce qui fait que BANJ, à présent, est un programme accélérateur contenant deux Start-ups…

Marc Alain Boucicault se dit conscient des problèmes infrastructurels (Électricité, internet). On ne peut attendre que ces problèmes soient résolus pour agir, affirme-t-il. Il appelle à se servir des moyens du bord en créant avec les partenaires locaux ou internationaux des choses qui peuvent avoir un impact positif sur le business... Le numéro un de Banj encourage à regarder les opportunités qui peuvent découler de la technologie. Il invite les individus à se questionner sur la façon dont la technologie peut les aider à avancer beaucoup plus dans les activités qu’ils entreprennent aujourd’hui.

M. Boucicault ainsi que la Fondatrice Haïti Tech Sumit, Christine Souffrant Ntim, ont tenu a annoncé le « Tech week » du 17 au 20 juin dans la capitale haïtienne aux personnes qui n’auront pas eu la possibilité de participer au sommet. Il consiste, selon Mme Ntim, en l’organisation d’’activités de formation gratuites sur la technologie, le comment faire des business en ligne, bref des éléments qui peuvent changer la vie des gens.

L’on rappelle, selon Christine Souffrant Ntim, le sommet a accueilli 500 personnes en 2017 et 750 en 2018. Pour l’année 2019, l’on prévoit d’accueillir 1000 personnes.

Wisly Bernard Jean-Baptiste



Articles connexes


Afficher plus [2329]