S'identifier Contact Avis
 
26.11° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Ferme FENESHA, un espace agrotouristique très prometteur à Molière (Belladère)

Ferme FENESHA, un espace agrotouristique très prometteur à Molière (Belladère)








Située à Riaribes, 3e section communale de Belladère, la ferme agrotouristique, dénommée Foyer des enfants de l’espoir d’Haïti (FENESHA), se trouve directement dans la localité de Molière. Cette ferme, qui est dirigée par le révérend père Fredy Elie, est un petit coin de paradis pour ceux qui aiment la tranquillité, la nature, l’agriculture biologique. La vie à la ferme devrait exploiter. Sur un espace de terre évalué à 2 carreaux, on cultive pistache, banane, manioc, fruits et légumes, élevage de cabris, élevage de poisson. « Cette ferme entend proposer, dans les jours à venir, un espace écotouristique, des hébergements et un restaurant biologique dans l’objectif de mettre en valeur les potentielles agricoles et touristiques de cette localité », informe le maitre à penser du FENASHA.

FENESHA est une structure sociale mise sur pied en 2011 par le révérend père de la Chapelle de Sacré-Cœur de Jésus de Caradeux (Tabarre) Fredy Elie dans le but d’apporter son appui dans des domaines éducatif et agricole aux jeunes, notamment à ceux issus de familles défavorisées qui sont dans le besoin. Sur le plan éducatif, des jeunes de la zone de Caradeux et de la commune de Belladère bénéficient d’un accompagnement via cette structure.

D’après le Curé, Haïti a plein d’opportunité sur le plan agricole, mais ses ressources ne sont pas exploitées. Alors, pour tirer avantage des espaces agricoles, Père Fredy Elie dit que mis à part sa vocation spirituelle, il a fait le choix de s’investir dans l’agrotourisme pour transformer la vie de la population. Depuis lors, il travaille sans relâche dans sa commune natale pour apporter un mieux-être aux jeunes. « On travaille avec des agriculteurs de la localité de Molière et les jeunes du FENESHA pour cultiver la terre et développer également un espace écotouristique pour attirer des touristes », a fait savoir Père Fredy Élie. Ce dernier s’interroge sur la misère de la population haïtienne vu les ressources naturelles comme le soleil, la terre, l’eau. Toutefois, tenant compte de ces ressources naturelles, l’homme spirituel croit qu’au lieu de prononcer de beau discours, les dirigeants doivent poser sur tout le territoire des actions pouvant utiles au secteur agricole en vue d’augmenter la production agricole et de réduire la pauvreté dans le pays.

Par ailleurs, père Fredy Elie poursuit ses propos pour dire que dans la ferme du FENESHA, les gens peuvent découvrir la culture de pistache, de banane, de manioc, la culture maraichère, l’élevage de cabris, l’élevage de poisson. De plus, selon les propos de Père Elie, par l’intermédiaire de la ferme FENESHA, il compte développer un projet agrotouristique impressionnant permettant d’encourager et de pérenniser les activités et les savoirs-faires des agriculteurs et aussi valoriser l’identité de la diversité du terroir de cette communauté.

Bien que la ferme FENESHA soit une initiative privée, son propriétaire effectue des actions sociales pour changer la communauté de Molière. En effet, 2 transformateurs et des lampes solaires ont été installés pour électrifier cette ferme et ses zones avoisinantes et des travaux ont été réalisés pour désenclaver la route menant à cette ferme, raconte le prêtre catholique Fredy Elie, soulignant qu’avec Foyer des enfants de l’espoir d’Haïti (FENESHA), un meilleur demain est possible.

Pour installer cette ferme agrotouristique dans la localité de Molière, Père Fredy Elie dit qu’il a travaillé très dur vu que des membres de la zone ont refusé de collaborer. « Mais grâce à ma détermination, il a pu concrétiser ce rêve qui a une importante capitale pour sa zone natale », a-t-il déclaré.

Pour finir, étant des institutions chargées d’assurer une utilisation durable de l’environnement et des ressources naturelles ; d’accompagner les collectivités territoriales dans leurs activités de développement en lien avec ses attributions ; d’assurer la gestion durable de la biodiversité et des aires protégées ; de protéger‚ de réhabiliter et de mettre en valeur le patrimoine naturel de la nation ; d’assurer des conditions environnementales propices à un meilleur cadre de vie et à la sécurité de la population, le natif de Belladère sollicite l’accompagnement du ministère de l’Environnement (MDE) et celui de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR) pour promouvoir et assurer une gestion durable de cette ferme qui produit un ensemble de denrées agricoles.

Danier Moril est un agriculteur qui travaille dans la ferme FENESHA, selon ses informations rapportées, l’endroit où se trouve cette ferme était vraiment enclavé. « Avant, les gens qui habitaient dans cette zone avaient toujours des difficultés pour circuler, même la circulation des motocyclettes n’était pas praticable. Mais grâce à cette ferme, tout le monde peut circuler sans contrainte dans ce tronçon de route évalué à plus de 2 kms », a-t-il fait remarquer.

Peterson Jean Gilles



Articles connexes


Afficher plus [2290]