S'identifier Contact Avis
 
29.21° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Zéro gourde collectée par la DGI du 1er juin à nos jours, selon Ronald Décembre

Zéro gourde collectée par la DGI du 1er juin à nos jours, selon Ronald Décembre








Du 1er juin à nos jours la Direction générale des impôts (DGI) n’a collecté aucune recette pour le fond du Trésor public, a affirmé le ministre de l’Économie et des Finances démissionnaire, Ronald G. Décembre. La grève des employés et les mouvements des rues sont à la base de ce problème, selon le numéro un du MEF.

L’État central, au cours de ces dernières semaines, a enregistré des pertes énormes au niveau de la DGI. La grève entamée par les employés depuis le 4 juin 2019, et les mouvements de revendications qui s’ensuivent en vue d’exiger le départ de Jovenel Moïse au pouvoir ont paralysé les activités au niveau de la Direction générale des impôts à travers le pays.

Le titulaire du MEF démissionnaire, Ronald Décembre dans un point de presse donné ce lundi 17 juin 2019, a fait savoir qu’en termes de perception de recettes au cours de ces deux dernières semaines, c’est la décadence totale au niveau de la Direction générale des impôts. En ce sens, selon M. Décembre, l’État n’a même pas pu recueillir aucune contribution. Une situation qui, selon lui, va avoir de graves conséquences sur l’économie du pays, déjà en situation de paralysie.

Par ailleurs, selon le grand argentier de la nation, les douanes du pays sont aussi dysfonctionnelles depuis plus d’une semaine. En effet, selon M. Décembre, en termes de collection de recettes dans les douanes l’État ne perçoit aucun argent. Il importe de faire remarquer que l’Etat a perdu des centaines de millions de gourdes pour ces deux dernières semaines. L’on se demande comment l’État arrive-t-il à fonctionner.

Ce que représente la DGI en fonction de perception de recette dans le budget de la République ?

Dans le projet de budget 2018-2019, les prévisions de recettes du gouvernement en place à travers la DGI s’élevaient à plus de 42 % des recettes fiscales. Ce qui explique que la DGI est très importante dans le budget du pays. Selon le constat de plus d’un, la DGI ne va pas pouvoir atteindre ce pourcentage en terme de recettes. En effet, les recettes vont réviser à la baisse pour cet exercice.

À rappeler que, durant les quatre dernières années du budget de la République, les recettes de la DGI ont connu une évolution. En effet, les recettes au cours de l’exercice 2013-2014, étaient de 21,8 milliards de gourdes, celui de 2014-2015 à 24,7 milliards de gourdes, pour celui de 2015-2016, les recettes ont suivi leur tendance à la hausse pour atteindre le chiffre de 28,1 milliards et pour l’exercice 2016-2017, le niveau de recettes a atteint 36,4 milliards de gourdes, soit une progression de recette de 28 %.

Soulignons, lors de l’ouverture de l’année fiscale 2018-2019, le directeur de la DGI, Miradin Morlan, avait fait savoir que pour l’exercice 2017-2018 sur une prévision de 41 milliards de gourdes, la DGI avait collecté plus de 38 milliards de gourdes. Par ailleurs, le titulaire de la DGI avait reconnu que la DGI pouvait collecter plus d’argent. « Sans les émeutes des 6,7 et 8 juillet, la DGI aurait atteint ses prévisions qui étaient fixées initialement à 41 milliards de gourdes », avait-il expliqué.

Cluford Dubois



Articles connexes


Afficher plus [2327]