S'identifier Contact Avis
 
30.56° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
L’ADIH plaide pour le renouvellement de la loi portant sur le partenariat commercial du bassin des Caraïbes

L’ADIH plaide pour le renouvellement de la loi portant sur le partenariat commercial du bassin des Caraïbes








La loi portant sur le partenariat commercial du bassin des Caraïbes va expirer le 30 septembre 2020. Dans l’idée de continuer ce partenariat commercial, des pourparlers sont en cours en faveur du renouvellement de cette loi, a informé l’Association des Industries d’Haïti dans son journal baptisé ADIH News.

Selon ce numéro paru au cours du mois de juin 2019, dans le cadre du plaidoyer en faveur du renouvellement de la CBTPA, une délégation - composée de Georges Sassine, président de l’ADIH, Lionel Delatour, consultant, et Tessa Jacques, directrice générale du Centre pour la Facilitation de l’Investissement (CFI) – « ont fait le voyage au mois de juin pour rencontrer différentes personnalités pouvant aider à la réalisation de ce projet ».

Plus loin, dans le souci d’une collaboration économique plus étroite, l’association des industries d’Haïti dans ce numéro a fait savoir qu’en prélude de la conférence américano-caribéenne, la sous-secrétaire adjointe du Canada, Haïti et les Caraïbes, Cynthia Kierscht, a rencontré l’ambassadrice américaine en Haïti, Michèle Sison, l’ambassadeur des États-Unis en République dominicaine, Robin Bernstein, et des dirigeants des secteurs privés haïtien et dominicain.

D’après les responsables de l’ADIH, « à travers ces rencontres, les responsables ont échangé sur les Questions liées aux transfrontalières, du commerce et de la promotion des investissements directs étrangers ». « Le groupe a convenu de se rencontrer dans les semaines à venir pour approfondir les discussions et identifier des solutions communes favorisant la croissance économique et les investissements », peut-on lire dans les colonnes de l’ADIH news.

Toujours d’après l’ADIH news, l’objectif de la CBTPA est de stimuler le développement de l’industrie textile et l’intégration du commerce régional en étendant les préférences aux vêtements confectionnés à partir de tissus produits dans la région. « Les vêtements en provenance d’Haïti bénéficient de ce programme d’accès en franchise de droits en respectant certaines conditions », a-t-on indiqué.

En outre, on a souligné l’importance de la zone franche de Digneron, située sur la route de Noailles, à Croix-des-Bouquets. En effet, selon ce journal, c’est une vitrine dans laquelle elle est présentée ainsi : « Un environnement parfaitement situé et conçu pour attirer des clients de grande valeur, ajouté aux projets industriels et manufacturiers pour aider à créer des emplois locaux de qualité et de la richesse dans un environnement de classe mondiale », a-t-on avancé.

La crise sociopolitique préoccupe l’ADIH

Dans une interview accordée récemment à ADIH NEWS dans son édition de juin 2019, le président de l’association des industries d’Haïti, George Sasine a fait part de sa préoccupation concernant la crise politique actuelle. Dans l’objectif de trouver une issue à cette crise, selon lui, plusieurs réunions ont été organisées.

« Le mois de juin a été riche en événements ; nous notons particulièrement la position de différents secteurs de la vie nationale face à la très grave crise actuelle », a reconnu le numéro un de l’ADIH, George Sassine. En ce qui a trait à la note de presse publiée sur la situation socio-économique du pays, aux dires de M. Sassine, les membres du forum économique du secteur privé (PESF) étaient solidaires.

Par ailleurs, il a fait remarquer que la levée de grève des employés de la direction générale des impôts (DGI) c’est une très bonne chose pour le fonctionnement des entreprises du pays.

Il faut souligner qu’au cours de l’année 2018 le secteur textile a affiché une très bonne note.

Cluford Dubois



Articles connexes


Afficher plus [2327]