S'identifier Contact Avis
 
23.12° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Delmas: les activités commerciales reprennent timidement après plusieurs semaines de paralysie

Delmas: les activités commerciales reprennent timidement après plusieurs semaines de paralysie








Après plusieurs semaines de paralysie, les activités commerciales commencent à reprendre timidement au niveau de la commune de Delmas, le mercredi 2 octobre 2019. Des magasins, des supermarchés et des banques commerciales trouvant sur le boulevard Toussaint Louverture et l’autoroute de cette commune ont ouvert leurs portes pour permettre à leurs clients de se procurer de certains services, a-t-on constaté.

Si pour le mois de septembre 2019, le fonctionnement des activités du pays a été boycotté en raison des journées de contestation populaire, pour le mois d’octobre, c’est tout le contraire, car depuis le premier jour du mois, soit, le mardi 1er octobre, les opérateurs économiques commencent à reprendre leurs activités commerciales dans certaines villes du pays. À Delmas, les gens qui exercent le commerce informel ont été remarqués sur l’autoroute. Comme d’habitude, ils ont étalé, leur affaire sur le trottoir, mais cette fois-ci, avec beaucoup de crainte.

En ce qui concerne les magasins, les centres commerciaux et les supermarchés, plusieurs d’entre eux ont repris leurs activités commerciales, après plus de deux semaines de turbulences, malgré les dégâts causés par les casseurs. Delmas 2000, Star 2000, Casami, HayTrac, des stations d’essence, etc…, ont ouvert leurs portes pour permettre à leurs clients de se procurer de certains biens et services, après plusieurs jours passés à leurs maisons.

S’agissant de transport en commun, les tat-tap qui assurent le trajet Carrefour Aéroport/Gerald Bataille, le trajet Carrefour Aéroport/Petion-Ville, ont été constatés. Parallèlement, on a vu des minis bus assurant le parcours Clercine/Portail et des school bus reliant, Carrefour aéroport/ Bon Repos durant la journée du mercredi 2 octobre.

Plusieurs membres de la population se réjouissent de la reprise des activités. « Passer plus de deux semaines à la maison c’était vraiment dur, car nous n’avions pas de l’argent et même la nourriture n’était pas facile pour nous. Nous étions très paniqués, nous craignions que nos enfants ne meurent de faim » a relaté une commerçante détaillant. Par ailleurs, elle a expliqué, le fait que les activités sont reprises, il va vaquer à ses faibles activités commerciales, afin d’avoir une rentrée économique pour répondre au besoin quotidien de sa famille. « Je suis ravi, j’attendais cela».

À Petit-Goâve, c’est le même cas de figure d’après un journaliste local. La circulation routière et le secteur informel commencent à prendre forme dans la Cité Faustin Soulouque, a-t-il rapporté, soulignant qu’en termes de service bancaire, la SogeBank était l’unique institution bancaire ayant ouvert ces portes dans cette commune après divers dégâts enregistrés pendant la période du mouvement « pays lock ».

Partout, c’est le calme apparent, mais la grande question à poser, pour combien de temps ce calme ? Les activités scolaires seront-elles reprises la semaine prochaine également ?

Peterson Jean Gilles



Articles connexes


Afficher plus [2432]