S'identifier Contact Avis
 
29° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La crise actuelle met le secteur touristique haïtien à genou

La crise actuelle met le secteur touristique haïtien à genou



L’instabilité qui sévit dans le pays depuis plusieurs mois affecte en grande partie le secteur touristique haïtien. En fait, le directeur général de l’hôtel Best Western international, Karan Kampani vient d’annoncer sur les ondes d’une station de la capitale que son entreprise va fermer ses portes définitivement.


Depuis plus d’un mois, la quasi-totalité des secteurs de la vie nationale a exigé la démission du président de la République, Jovenel Moïse. Pour forcer M. Moïse à tirer sa révérence, des mouvements de protestation sont organisés un peu partout dans le pays. Une situation qui a paralysé toutes les activités sur tout le territoire national. Et le secteur touristique en fait les frais

En effet, en raison des mouvements des rues les étrangers et les Haïtiens vivant à l’extérieur ont évité le pays. Ce qui explique que les clients des hôtels ont diminué considérablement. Face à cette situation, les responsables de l’hôtel Best Western ont annoncé que leur entreprise va fermer ses portes définitivement. « Cette décision a été prise à cause de l’instabilité que connait le pays depuis des mois », peut-on lire dans un tweet de la radio RFM.

Il importe de souligner que l’hôtel Best Western international fait partie des plus grandes chaines d’hôtels en Haïti. Cet hôtel a déjà plus de 6 ans en Haïti. Et, il est constitué de 106 chambres de standard international, avec chacune son décor distinct. La majorité des employés de cet hôtel sont des Haïtiens. Ce qui explique que la fermeture de cette entreprise va mettre des dizaines d’Haïtiens au chômage.

La crise actuelle inquiète les gens du secteur touristique

Dans une note de presse rendue publique récemment, le conseil exécutif 2019-2021 de l’association touristique d’Haïti(ATH) s’est montré préoccupé par rapport à l’ampleur de la crise actuelle. En ce sens, il déplore et condamne le comportement de certains médias qui incite la population haïtienne à la violence. « L’ATH rappelle au public en général, aux propriétaires des stations de radio et de télévision ainsi qu’à l’ANMH et à l’AMIH en particulier que dans les moments particulièrement difficiles que traverse le pays, nous devons œuvrer ensemble et conjuguer nos efforts pour un changement et une stabilité durable qui permettront l’avancement social et le progrès pour toutes les couches sociales formant la Nation haïtienne », peut-on lire dans cette note.

Par ailleurs, ce conseil a souligné l’importance du secteur touristique dans l’économie nationale. « Tous les secteurs du tourisme : de l’hébergement, de la réception, des rencontres et conférences, des transports, de la culture, de la restauration… qui – ensemble forment les maillons de la chaîne du tourisme, industrie transversale au service de tous, utilisent les services de tous les secteurs des affaires, des plus petits aux plus grands et, de ce fait, créent des milliers d’emplois dans toutes les régions et dans toutes les sphères d’activités », a-t-on fait remarquer.

Récemment dans une note, le ministre du Tourisme et de l’Industrie créative a.i, M. Bocchit Edmond a condamné les attaques, dont ont fait l’objet des entreprises touristiques dans certaines régions du pays ces dernières semaines. « La série d’actes d’intimidation qui ne font que compromettre des milliers d’emplois générés par le secteur du tourisme et qui portent atteinte à la liberté d’entreprise », attire l’attention de plus d’un par le titulaire du MDT.

Dans une interview accordée au journal Le National ce lundi 21 octobre, le responsable de communication du ministère du Tourisme, Godson Lubrun aborde dans le même sens que M. Edmond. En ce sens, prévient-il, des emplois vont se perdre. « L’augmentation de chômage. C’est évident le tourisme ne vit pas d’instabilité », a souligné Godson Lubrun.

Par ailleurs, M. Lubrun croit que l’industrie touristique haïtienne en agonie par les tumultes de ce temps-ci doit servir de base pour le renouveau du tourisme haïtien. « À chaque crise, une nouvelle opportunité. C’est en fait une opportunité de redéfinir notre tourisme », a-t-il conseillé.

Cluford Dubois




Articles connexes


Afficher plus [2460]