S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La CEPAL prévoit 0.5 % de croissance pour Haïti et 0.1 % pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

La CEPAL prévoit 0.5 % de croissance pour Haïti et 0.1 % pour l’Amérique latine et les Caraïbes.



La Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPAL) vient de réviser à la baisse ses prévisions de croissance pour l’ensemble des économies de la région de l’Amérique latine et des Caraïbes. Cette révision est faite à cause notamment d’une décélération de la croissance du commerce et dans un contexte de l’atonie de la croissance de l’économie mondiale.

En effet, selon les experts-économistes de la CEPAL, la croissance des économies de la région devrait atteindre 0.1 % en 2019, avant de remonter à 1.4 % en 2020. À rappeler que les prévisions initiales de la CEPAL tablaient sur des prévisions de croissance de 0.5 % pour la région, une croissance nettement inférieure par rapport à la moyenne mondiale de 3 % qui a été prévue par le Fonds monétaire international (FMI).

Cette croissance de 0.1 % prévue par la CEPAL pour la région sera dirigée par notamment trois économies : la Dominique avec une prévision de croissance de 9.9 % pour cette année ; Antigua et Barbuda 5.7 % de croissance et la République Dominicaine 5 % de prévision de croissance pour 2019, contre 2.2 % en 2020, surtout à cause de ce qui se passe dans l’industrie touristique dominicaine ces derniers temps.

Les trois mauvais élèves de la région, selon la CEPAL, qui devraient enregistrer cette année des croissances négatives sont le Venezuela avec une croissance de -25.5 %, le Nicaragua -5 % et l’Argentine -3 %.

En ce qui concerne Haïti, selon les économistes de la CEPAL et contrairement aux prévisions du FMI (0.1 %) pour Haïti et de la BRH [-0.6 %, 0 %], les experts de la CEPAL croient que la croissance de l’économie haïtienne pour 2019 devrait atteindre 0.5 %, avant de remonter à 2.9 % en 2020. À rappeler qu’en 2018, la croissance de l’économie du pays avait atteint 1.2 % contre 1.5 % en 2017.

À 2.9 %, les prévisions de croissance 2020 pour Haïti, faites par les experts de la CEPAL, sont très ambitieuses, puisqu’on est déjà sur le point de perdre le premier trimestre de l’exercice 2019-2020. Ce trimestre qui est marqué par une certaine paralysie des activités économiques, alors que les perspectives pour les trimestres à venir ne sont pas encore claires et prometteuses dans ce contexte politique des plus complexes.

L’année économique 2019 est déjà une année perdue et on risque de perdre l’année 2020, si on n’arrive pas à avoir un dépassement au plus haut niveau de l’État visant à remédier à la crise actuelle.

Riphard Serent, MPA
Économiste




Articles connexes


Afficher plus [2482]