S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

L’importance des MPME dans la réduction du taux de chômage en Haïti

L’importance des MPME dans la réduction du taux de chômage en Haïti



Plus de 60% de la population active est au chômage, selon des données disponibles. Pour faire face à cette situation, le Forum Opportunités dans son dernier rapport plaide pour une politique visant à promouvoir les micros, petites et moyennes entreprises à travers tout le pays.


De jour en jour le nombre de personnes se trouvant au chômage en Haïti s’augment. En effet, en raison du mouvement baptisé ‘’pays lock’’ la majorité des entreprises du pays ont réduit le nombre de leur personnel. Une situation qui préoccupe plus d’un. Dans un document publié récemment, le Forum Opportunités sur le forum des Opportunités fait un état des lieux de cette situation. « Il y a 48 000 diplômés par an qui n’arrivent pas à être embauchés par les 3 000 entreprises. En conséquence, 78% des professionnels qualifiés laissent le pays à la recherche d’un mieux-être », lit-on dans ce rapport.

Pour expliquer la hausse du taux de chômage dans le pays, le forum Opportunité a souligné que la richesse créée en 2018, mesurée par le Produit intérieur brut (PIB), a crû de 1.5% en Haïti était trop faible et insuffisante. Car, avance cet organisme, elle est inférieure au taux de croissance démographique du pays, qui était de 1.6%. « De plus, cette richesse est mal répartie, compte tenu de l’inégalité élevée, mesurée par l’indice de Gini autour de 60% », a-t-on déploré à travers ce document.

Pour contrecarrer le phénomène du chômage en Haïti , cette instance plaide pour qu’il y ait une politique de promotion des micros, petites et moyennes entreprises (MPME) pour faire face aux défis d’accès aux marchés du travail.« Cette politique doit permettre aux MPME de travailler en synergie avec les institutions publiques et les programmes et projets internationaux de support aux entreprises et à l’entrepreneuriat. Une saine gestion des finances publiques, la révision des tarifs et des droits de douane, la lutte contre la contrebande, la création d’emplois sont indispensables pour surmonter les défis d’accès aux marchés », a-t-on recommandé tout en faisant savoir que la mise en place d’une Politique publique de formation facilitant l’accès au stage, à l’emploi et à l’entrepreneuriat.

Plus loin, d’après ce Forum, un budget orienté vers les systèmes productifs locaux et une politique alimentaire de consommation locale devraient tisser le lien actuellement manquant entre la formation, la production et la consommation. Pour les membres de cet organisme, l’orientation du budget et de l’aide externe vers des opportunités est importante. « Il conviendrait de mettre l’emploi au cœur du budget et impliquer davantage les universités et écoles professionnelles, ainsi que les associations patronales au début du processus d’élaboration du budget. Financer et investir, en priorité dans les systèmes productifs locaux, est indispensable pour créer de la richesse collective, réduire le niveau de pauvreté et d'inégalité et amorcer le processus de développement. Pour cela, il est fondamental de décliner le Plan stratégique de développement d'Haïti (PSDH) en plans sectoriels servant de base aux Programmes et Projets du budget orienté vers l’emploi », lit-on.

Cluford Dubois




Articles connexes


Afficher plus [2482]