S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

PISCCA 2019 : l’Ambassade de France débloque 1 100 000 de dollars pour récompenser 27 associations haïtiennes, lauréates de cette nouvelle édition

PISCCA 2019 : l’Ambassade de France débloque 1 100 000 de dollars pour récompenser 27 associations haïtiennes, lauréates de cette nouvelle édition



Après le succès des deux dernières années du Programme PISCCA (Projets innovants de la Société Civile et des Coalitions d’Acteurs) en Haïti, l’Ambassade de France une fois de plus, accroit son soutien pour accompagner des associations haïtiennes dans le cadre de ce projet de coopération. En effet, lors d’un cocktail organisé, le 28 novembre 2019, à Yanvalou, l’ambassadeur de France accrédité en Haïti, José Gomez, a procédé au lancement dudit projet destiné à soutenir 27 associations haïtiennes retenues pour cette nouvelle édition. Ces dernières recevront un financement qui varie entre 15 à 70 000 euros.


Ces derniers jours, Haïti connait de moments de troubles très précaires. Dans ces moments difficiles, la France trouve une formule pour se mettre aux côtés d’Haïti en lançant un projet de coopération afin de venir en aide aux vraies gens. Il s’agit de PISCCA (Projets innovants de la Société Civile et des Coalitions d’Acteurs). PISCCA, selon l’ambassadeur de France en Haïti, José Gomez, est le principal instrument de l’Ambassade de France visant à renforcer, à structurer et à professionnaliser des associations haïtiennes.

Son objectif est de faire émerger des organisations capables d’intervenir efficacement sur le terrain, en coordination avec les services de l’État, les autorités et les intervenants extérieurs. Aussi, à travers PISCCA, on entend soutenir des associations haïtiennes en leur portant un appui direct qui leur permettra de se renforcer et de développer leur action. Par conséquent, la France a mobilisé 1 100 000 dollars américains pour récompenser les 27 organisations locales qui sont lauréates pour cette nouvelle année (PISCCA 2019).

Lancé en avril 2019, cette année, pour ce nouveau PISCCA, on a privilégié un certain nombre de thématiques tout en veillant à la bonne représentation des femmes et des jeunes. Éducation et bilinguisme ; droits de l’homme et citoyenneté ; environnement ; technologies numérique et sport ont été les thématiques de ce concours. Après la réception de 250 dossiers, un comité de sélection a retenu 27. D’après les informations communiquées, ces 27 organisations gagnantes recevront un financement qui varie entre 15 à 70 000 euros.

Dans ses allocutions, l’ambassadeur a tenu à souligner que « Haïti vient de traverser de longues semaines de troubles qui ont été une épreuve pour tous ceux qui y vivent, nous nous trouvons aujourd’hui dans une période d’accalmie, une accalmie, hélas ! relative et précaire. Face à ces moments difficiles, la France demeure aux côtés d’Haïti et nous voyons aujourd’hui un des aspects de cet engagement puisque nous sommes réunis pour lancer un projet de coopération », a relaté le diplomate français.

Par ce présent projet, a-t-il dit, la France veut contribuer à l’essor de la société civile haïtienne et à la professionnalisation de ses organisations. À cet effet, une ONG française les appuiera pour faire en sorte que cette aide leur parvienne directement pour mettre en œuvre des projets de développement local pérennes et innovants portant sur les cinq thématiques prioritaires.

Interrogée sur sa participation à ce concours, la vice-présidente de SineNouvel, Sephora Monteau se montre très contente le fait que son organisation est sortie la première lauréate pour le PISCCA 2019. Sans avoir révélé le montant exact reçu par son organisation, elle fait savoir que SineNouvel reçoit une enveloppe variée entre 30 à 40 000 euros pour qu’elle puisse mener ses actions.

SineNouvel est une ONG locale qui s’investit dans le cinéma haïtien. À travers ses activités, elle veut alerter les autorités du pays sur la nécessite de doter le pays des infrastructures modernes pour redonner l’espoir au cinéma haïtien. Cependant, Sephora Monteau a par ailleurs, affirmé que sans le soutien de PISCCA, ce serait très difficile pour ladite organisation de répondre à ses objectifs vu que la situation actuelle du pays est difficile.

Les 27 associations lauréates et leurs projets

1. SineNouvel « 4e édition du festival nouvelles vues et soutien à la création ».

2. Bureau des droits humains en Haïti « encadrement des futur-e-s professionnel-le-s du droit et plaidoyer artistique en faveur des droits humains ».

3. Fédération haïtienne des Sports aquatiques « Développement de la natation ».

4. Fondation Wynne pour l’environnement « Autofinancement scolaire à travers une agriculture durable ».

5. Association haïtienne pour la promotion d’un développement autonome « Projet d’amélioration de la qualité de l’éducation des élèves et des compétences des instituteurs en français »

6. Fédération haïtienne de Taekwondo « Projet social et scolaire 2019 ».

7. Réseau Sud pour la Défense des droits humains « Lutte contre la violence faite aux enfants et pour le respect de leurs droits fondamentaux ».

8. Institut Montfort pour enfants sourds « Développement d’une ferme école »

9. Club sportif St-Louis « Foot et citoyenneté »

10. Action pour le climat, l’Environnement et le développement durable « Haïti Climat ».

11. Foyer Maurice Sixto « Libérer les enfants et les jeunes de la domesticité ».

12. Collectif des Jeunes de Gros Balancer pour un autre Ganthier « Accompagnement des jeunes pour le développement socioculturel de la commune de Ganthier à travers la lecture ».

13. Mouvement paysan Papaye « le tourisme solidaire pour encourager le développement local participatif et améliorer durablement la vie des gens ».

14. Gwoup pou enfomasyon sitwayen « Projet multimédia d’éducation civique ».

15. Flore des femmes des Cayes-Jacmel « intégration des jeunes, handicapés et LGBTIs ».

16. Défenseurs Plus « renforcement de la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles dans le Bas Plateau central ».

17. Centre Pen « Développement de l’aide aux auteurs et à la vie littéraire ».

18. Centre culturel Pyepoudre « l’imaginarium : multiples et communs ».

19. Jeunesse en développement « l’enfant : un écocitoyen ».

20. Association pour le développement du Nord-est « Écocitoyen de demain ».

21. Centre de développement et de croissance humaine « réutilisation de déchets plastiques et utilisation de l’énergie solaire pour le développement durable de l’ile de la Gonâve ».

22. Vin goute « engagement communautaire pour la sensibilisation et l’insertion professionnelle de jeunes de Petit-Goâve ».

23. Collectif des femmes actives du Nord-Ouest « contribution à la réduction de l’insalubrité à Port-de-Paix ».

24. Val des écoliers « éducation à l’autonomie alimentaire et à la solidarité par le travail manuel à l’école ».

25. Initiative artisans « solidarité jeunesse et environnement ».

26. Fondation de l’école professionnelle Sainte-Marie « la formation professionnelle au service du développement ».

27. Lavi pou timoun yo « Capotille an nou li, an n aprann ansanm ».

Faut-il souligner que dans le cadre de ce programme, en vue de garantir et appuyer la réalisation et l’aboutissement des projets, l’Ambassade de France en Haïti a confié à « Initiative Développement », ONG française en Haïti depuis l’année 1994, une mission de formation et de suivi des porteurs de projets.

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [2482]