S'identifier Contact Avis
 
25.76° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Une nouvelle cohorte de 2026 femmes bénéficiaires du Programme de microfinance « ONAFANM »

Une nouvelle cohorte de 2026 femmes bénéficiaires du Programme de microfinance « ONAFANM »



Dans le cadre du programme de crédit dénommé « ONA FANM » visant à combattre dans le pays la pauvreté par la création de richesses, le président Jovenel Moise accompagné du DG de l’Office national d’assurance vieillesse (ONA), Chesnel Pierre, et d'autres membres de l’administration publique, permet à plus de 2000 femmes de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince de bénéficier d’un prêt allant de 25 000 à 50 000 gourdes de l’Office National Assurance Vieillesse (ONA), à un taux préférentiel de 1% le mois, leur permettant de démarrer et de renforcer leur activité commerciale.


De jour en jour, le Programme de microfinance baptisé « ONAFANM » continue à prendre de l’ampleur en ouvrant la voie du crédit à une catégorie de personnes qui ont toujours été marginalisées. Lors d’une cérémonie organisée au Palais national, le mardi 28 janvier 2020, un nouveau groupe composé de plus de 2 000 femmes venant d’horizons divers de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince ont pu bénéficier du crédit pour démarrer et renforcer leurs PME (petites et moyennes entreprises).

D’après les dires du directeur général de l’ONA, Chesnel Pierre, ce crédit, octroyé à un taux préférentiel de 1 % mensuel sur une durée allant de 6 à 12 mois suivant la capacité financière du demandeur à rembourser le montant sollicité dans le délai imparti, permettra aux bénéficiaires de lancer sous peu une activité commerciale génératrice de revenus ou d’accroitre leurs business.

De surcroit, M. Pierre a souligné qu’ONAFANM est un programme de crédit qui vise à combattre dans le pays la pauvreté par la création de richesses. De manière spécifique, ONAFANM a pour but d’aider des femmes pour qu’elles puissent devenir indépendantes et autonomes financièrement. Par ailleurs, le patron de l’ONA a tenu à préciser que, dans le cadre de ce prêt accordé a ces dernières, es bénéficiaires qui auront remboursé la totalité de leur prêt dans le délai, pourront bénéficier à l’avenir de prêt plus élevé, allant de 50,000 à 100,000 Gourdes.

Interrogées sur cette forme de crédit reçu, des femmes bénéficiaires ont exprimé leur vive joie à l’endroit d’une initiative aussi noble et louable que représente le programme ONAFanm. En ce sens, elles donnent la garantie qu’elles vont se mettre au travail pour rembourser le crédit dans les meilleurs délais afin que ce programme soit toujours présent dans le pays.


Quant au chef de l’État, Jovenel Moise, il a dégagé un satisfecit envers le programme ONAFANM. Avec la volonté, il estime que l’ONA peut accomplir de grandes choses dans le pays par l’entremise de ses programmes de crédit.

Tout en regrettant que depuis bien des temps, le secteur du crédit est pris en otage dans le pays par un groupe minoritaire, le premier citoyen du pays, donne la garantie que sur son administration, il va mener une lutte sans merci pour démocratiser le crédit aux fins offrir à tous les citoyens et citoyennes du monde rural et urbain la même chance d’effectuer un prêt sans trop de difficulté leur permettant de démarrer et de renforcer leur activité commerciale.

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [2866]