S'identifier Contact Avis
 
26.1° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

La relance économique d’Haïti viendra des coopératives, croit le coordonnateur du Conseil National des Coopératives dans le Sud-Est

La relance économique d’Haïti viendra des coopératives, croit le coordonnateur du Conseil National des Coopératives dans le Sud-Est



Le directeur général du Conseil National des coopératives(CNC), Esl’homme Raymond, a procédé à l’installation de Marcelin Alexandre comme le nouveau coordonnateur du bureau de ladite institution dans le Sud-Est.

Cette installation a eu lieu le vendredi 24 janvier 2020, à la salle de conférence de la mairie de Jacmel, en présence de plusieurs représentants des Caisses Populaires du département et des autorités locales.

«Koperatè parèy mwen yo, nou pral travay ansanm pou nou fè koperativ jwe wòl veritab li nan devlopman peyi a. Kote peyi a rive la, ak kriz sou kriz sa yo, sèl koperativ kapab fè diferans, si nou rive konprann egzèsis pou nou tout mete ansanm», a indiqué le coordonnateur Alexandre Marcelin qui a les leviers de commande du bureau départemental du CNC. Un discours produit lors de son installation expliquant la valeur de cette corporation en Haïti. L’expérimenté dans le mouvement des coopératives est applaudi pour son discours laissant entendre que la coopérative vise le bien-être des citoyens.

La mission du coordonnateur

Le coordonnateur a la charge de faire respecter la loi et les grandes lignes de la politique gouvernementale en matière de coopératives. Le bureau est placé « pour faire respecter et régner l’ordre dans les coopératives dans le Sud-est du pays» a souligné Esl’homme Raymond.

Le choix est bien fait, explique directeur Alexandre. « Ce n’est pas ni le fruit du hasard ni de la fantaisie. C’est parce que vous(CNC) voulez donner des résultats qui permettront l’épanouissent du mouvement coopératif haïtien», croit le coordonnateur du CNC dans le Sud-est, qui rédige sa licence en droit portant sur le mouvement coopératif. Un honneur pour lui de prendre les rênes du bureau régional afin de faire respecter les grandes lignes étatiques sur la coopérative.

L’ancien président de la Caisse Populaire Espoir de Jacmel doit « encourager tous/toutes les coopérateurs/trices, les sociétaires, les coopératives, à faire respecter\l’idéologie et les valeurs coopératives», a poursuivi le directeur général du CNC en s’adressant au nouveau directeur régional. Selon le DG, les coopératives sont l’unique lieu de la démocratie réelle et du vivre-ensemble.

Alexandre Marcelin se fixe plusieurs objectifs. « 1) Coopérateurs, je vous promets, en travaillant ensemble, de permettre à la coopérative de jouer sa véritable place dans le développement du pays. » Un discours exprimant que l’atterrissage de sa vision dépend de la participation de tous, en croyant que la coopérative est le moyen pouvant faciliter un changement des conditions de vie de l’humain. Son sens d’esprit de travailler en équipe. De plus, 2) il veut remettre sur pied le comité éducatif dans les coopératives du Sud-est pour permettre aux sociétaires de mieux connaitre leurs droits.

Le Directeur départemental du CNC que les coopératives présentent des bilans de performance sociale, de la même façon qu’elles le font pour l’économie. Une affaire qui, selon lui, serait justice et équité.

Walner OLIVIER




Articles connexes


Afficher plus [2866]