S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

2019-2020 : L’actif et des ratios de rentabilité du système bancaire a diminué de 1,1%

2019-2020 : L’actif et des ratios de rentabilité du système bancaire a diminué de 1,1%



Une baisse relative de la qualité de l’actif et des ratios de rentabilité est observée dans le système bancaire haïtien au cours du premier trimestre de l’exercice fiscal 2019-2020. En effet, selon la Banque de la République d’Haïti (BRH), l’actif du système bancaire a diminué de 1,1% par rapport au 30 septembre 2019, à 397,7 milliards de gourdes.


Comparativement au quatrième trimestre de l’exercice fiscal 2018-2019, le secteur bancaire haïtien affiche une baisse en termes de l’actif et des ratios de rentabilité au cours de la première période de l’année fiscale 2020. L’actif du secteur a diminué de 1.1% reflétant essentiellement l’effet combiné d’une contraction des prêts nets (-5,1%) et d'autres placements (- 4,17%). « . La baisse du portefeuille de prêts nets est une résultante de la baisse simultanée de 4,59% des prêts en gourdes et de 5,45 % de ceux contractés en dollars US convertis en gourdes dont l’évolution est tributaire du comportement du taux de change » , lit-on dans la note de la politique monétaire de la banque centrale.

Plus loin, d’après les données fournies la BRH à travers cette note, le système bancaire a été marqué par une diminution des dépôts à 319,5 milliards de gourdes au 30 novembre 2019 contre 324,5 milliards au 30 septembre, soit une contraction de 1,54%. Cette évolution, explique la BRH, reflète des dépôts à vue (-4,51) en dépit des faibles hausses des autres catégories (dépôts d’épargne (+1,27%) et à terme (+0,14%)).

Toujours selon cette note, le ratio « Prêts bruts/Dépôts totaux » qui sont un indicateur d’intermédiation bancaire s’est affiché à 38,4% en novembre 2019, soit un recul de 1,29 point de pourcentage comparativement à septembre 2019. Par contre, d’octobre à novembre 2019, le système bancaire a généré un produit net de 3 568,9 MG, soit une progression de 1,1% par rapport à la même période de l’exercice passé. « Cette performance résulte principalement de l’évolution des revenus nets d’intérêt (+18,3%), les autres revenus ayant chuté de 22,2% sur la même période. Par ailleurs, en raison de l’augmentation moins que proportionnelle du produit net bancaire par rapport aux dépenses d’exploitation (1,1% contre 16% respectivement), le cumul du bénéfice net du système pour la période susmentionnée a atteint 747,2 MG, contre 1 183,5 MG un an auparavant, soit une contraction de 36,9% », lit-on.

En ce qui a trait aux ratios de rentabilité du système bancaire, le Rendement de l’Actif (ROA) a évolué à la baisse, tant sur une base trimestrielle qu’en moyenne qu’annuelle. La BRH a également a indiqué que ratios financiers clés du système bancaire, on a enregistré une certaine détérioration de la qualité de l’actif comme indiqué plus haut, tant du point de vue du coefficient d’arrérages que de celui du provisionnement des mauvaises créances.

Cependant, le comportement de ces deux ratios traduit tour à tour la hausse plus que proportionnelle de l’actif et de l’avoir des actionnaires des banques par rapport au résultat net du système, lequel a été très affecté par les troubles sociopolitiques auxquels le pays a dû faire face pendant la période d’octobre à novembre 2019.

En outre, selon la BRH, au 30 novembre 2019, un recul de la dollarisation du système bancaire a été constaté au regard des trois principaux ratios utilisés pour mesurer ce phénomène.

Le ratio des dépôts en devises converties en pourcentage des dépôts totaux a également diminué, en passant de 69,2% en septembre 2019, à 67,10% en novembre. « Cette évolution reflète une certaine accalmie observée sur le marché des changes, caractérisée par une relative stabilité du taux de change sur la période. De son côté, le ratio du portefeuille de prêts nets en devises converties en pourcentage des prêts nets totaux a régressé de 22 points de base par rapport à septembre 2019, s’affichant à 54,29% au 30 novembre 2019 », a expliqué la BRH.

Par ailleurs, la BRH mentionnée que l’actif en devises convertit, il représente près de 57,90% de l’actif total au 30 novembre 2019 contre 59,95% au 30 septembre 2019, soit une baisse de 2,05 points de pourcentage.

Cluford Dubois




Articles connexes


Afficher plus [2550]