S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Qu’attend le gouvernement pour doter le pays d’un nouveau budget ?

Qu’attend le gouvernement pour doter le pays d’un nouveau budget ?



Lors de son installation, l’actuel ministre de l’Économie et des Finances, Michel Patrick Boisvert a parlé de la nécessité de doter le pays d’un nouveau budget. Deux mois après, le pays fonctionne toujours avec le budget rectifié 2017-2018 de l’ancien gouvernement de Jack Guy Lafontant, qui ne reflète pas la situation actuelle.


Après le départ du notaire Jean Henry Céant à la tête de la primature, le pays a passé environ un an avec un gouvernement démissionnaire ayant à sa tête, Jean Michel Lapin. Ce gouvernement n’était pas en mesure de doter le pays d’un budget pour remplacer celui de Jack Guy Lafontant.

En effet, au cours du mois mars, le président de la République, Jovenel Moïse a doté le pays d’un nouveau gouvernement qui a comme Premier ministre, Joseph Jouthe. L’un des objectifs de cette nouvelle équipe gouvernementale est de mettre en place un nouveau budget pour répondre aux besoins du peuple haïtien dans cette conjoncture difficile liée à la crise de la pandémie du nouveau coronavirus.

De ce fait, récemment, dans un mémorandum adressé à tous les ordonnateurs de l’administration publique, le titulaire de la primature Joseph Jouthe a présenté l’ensemble des priorités du nouveau budget pour l’exercice en cours. Renfoncer la sécurité interne, redresser les finances publiques, relancer l’économie nationale, implanter un plan de réponse pour faire face à la crise liée à la Covid-19, sont, entre autres, l’ensemble d’objectifs fixés par le pouvoir en place à travers ce budget. Un mois après ce mémorandum, aucune information n’est pas encore communiquée concernant ce budget.
\
La nécessité d’un nouveau budget

Le niveau de misère du peuple haïtien augmente de jour en jour. En effet, selon les dernières données disponibles, plus de 4 millions haïtiens se trouvent en situation d’insécurité alimentaire, soit de 35% de la population haïtienne. En dépit de cette situation, le gouvernement actuel n’affiche aucune volonté pour travailler afin de remonter la barre. Car, aucune politique n’a pas été mise en place pour répondre aux besoins de la population.

De fait, un budget qui est un document de planification des dépenses et des recettes de l’État est absent. Ce qui explique que la loi finance rectificative 2017-2018 estimée à 145 milliards de gourdes est encore de mise. À travers ce budget rectifié, le pouvoir en place ne peut pas répondre aux besoins de la population haïtienne.

En outre, si l’on tient compte de la hausse du taux de change et de l’inflation dans le pays ce budget est complètement impuissant. Il importe de souligner qu'au jeudi 21 mai 2020 il vous faut 107 gourdes pour un dollar US. Une situation qui a affaibli considérablement le pouvoir d’achat de la population haïtienne.

Selon l’économiste, Eddy Labossière , on avance vers une émeute de la faim dans le pays si rien n’est fait pour soulager la misère du peuple haïtien. En ce sens, il invite le gouvernement à prendre des décisions importantes dans les jours à venir. À cet effet, il croit qu’un nouveau budget est une nécessité.

De plus, à travers le nouveau budget le gouvernement haïtien devrait appliquer une politique devant renforcer la production nationale et supporter les petites et moyennes entreprises évoluant dans le pays.

À titre de rappel, dans son discours d’investiture, le patron du MEF, Michel Patrick Boisvert, avait fait savoir que la situation du pays exigeait que le gouvernement s’engage à élaborer un nouveau projet budget da manière diligente pour le reste de l’exercice fiscal 2019-2020.

Cluford Dubois




Articles connexes


Afficher plus [2661]