S'identifier Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Paiement des transferts en gourde : une mesure qui va pénaliser le peuple haïtien

Paiement des transferts en gourde : une mesure qui va pénaliser le peuple haïtien



Dans une circulaire publiée ce le week-end écoulé, la Banque de la République d’Haïti (BRH) a fait obligation aux banques et aux maisons de transfert de payer les transferts internationaux en gourdes. Une décision qui suscite moult réactions. Pour l’économiste Eddy Labossière, à travers cette nouvelle circulaire la BRH gagne et les bénéficiaires des transferts en provenance de la diaspora sont les grands perdants.


Quelques jours après la publication du décret modifiant certaines dispositions de la loi du 6 juillet 1989, la banque centrale a rendu publique une nouvelle circulaire en ce qui a trait aux maisons de transfert évoluant dans le pays. Cette nouvelle mesure contredit le décret du 16 juin 2020 sur le paiement des transferts en Haïti, car, la BRH exige aux banques et aux maisons de transfert de payer les transferts en gourdes.

Suite à cette décision qualifiée "d'anti peuple" par une frange de la population haïtienne, le président de l’association haïtienne des économistes (AHE), le Dr Eddy Labossière a fait part de sa préoccupation vis-à-vis de cette mesure. « La BRH gagne, car, non seulement elle augmente son contrôle sur le marché des transferts, mais aussi ses réserves obligatoires vont augmenter », a écrit le professeur.

En outre, l’économiste Labossière a fait savoir que les banques privées gagnent aussi à travers cette mesure. En ce sens, avance-t-il, elles vont recevoir plus de dollars US, car, certains agents économiques vont ouvrir des comptes en dollars. Eddy Labossière a également souligné que cette décision va dollariser davantage l’économie nationale. Et, déplore-t-il, le privilège du seigneuriage qui irait au trésor américain.

Le peuple haïtien sera le grand perdant

La décision de la BRH sur le paiement des transferts est très critiquée par une grande partie de la classe intellectuelle haïtienne. Pour plus d’un, cette décision va pénaliser le peuple haïtien. Un avis partagé par l’économiste Eddy Labossière. De fait, d’après lui, les personnes qui reçoivent les petits transferts qui n’ont pas un compte un dollar seront les grands perdants. « Pour corriger, cette situation, le différentiel entre le prix d’achat et de vente du dollar américain devrait être autour de 5 centimes », a exhorté l’économiste.

Conséquence de la Circulaire 114-1 sur la monnaie locale

Pour le Dr Eddy Labossière , la dernière circulaire de la Banque de la République d’Haïti exigeant les maisons de transfert et les banques commerciales, de payer les transferts en monnaie locale va avoir de graves conséquences sur la gourde. La gourde pourrait, prévient-il, disparaitre. « Si la gourde disparaît, la BRH perdrait les bénéfices du seigneuriage et les banques commerciales perdraient des bénéfices énormes réalisés sur les opérations d’achat et de vente du dollar américain », a fait remarquer l’économiste.

Pour éviter qu'une telle situation se produise, il invite les acteurs économiques à faire des concessions.

Pour sa part, l’économiste Kesner Pharel dit croire que cette mesure ne va pas stabiliser le taux de change. À cet effet, il pense que les problèmes liés au taux de change doivent aborder en adoptant des mesures structurelles pour rétablir l’équilibre entre la gourde et le dollar vert.

Il faut rappeler que lors d’une conférence de presse donnée récemment, le gouverneur de la banque centrale, Jean Baden Dubois promet de traquer les maisons de transferts qui refusent de payer les transferts en dollar.

Cluford Dubois




Articles connexes


Afficher plus [2702]