S'identifier Contact Avis
 
31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Exercice fiscal 2019-2020 : environ 24 milliards de gourdes sont déjà collectées par l’AGD

Exercice fiscal 2019-2020 : environ 24 milliards de gourdes sont déjà collectées par l’AGD



Pour les 8 premiers mois de l’année fiscale 2019-2020, l’Administration générale des Douanes (AGD) a fait très bonne figure en termes de perception de recettes. En effet, elle dit avoir déjà collecté environ 24 milliards de gourdes au cours de la période allant du 1er octobre 2019 à juin 2020, selon le directeur général de ladite institution, Romel Bell.


En raison de la Covid-19, les activités économiques ont fonctionné au ralenti dans le pays. Cette situation a des impacts négatifs sur les finances publiques, car, les recettes de l’État central ont considérablement diminué. En dépit de cette situation, l’AGD a fait des progrès énormes. En effet, elle a déjà franchi la barre de 24 milliards de gourdes collectées au cours des 8 premiers mois de l’exercice fiscal 2019-2020. Selon le titulaire de l’ADG, Romel Bell, les recettes douanières sont à 4 milliards de gourdes tous les mois.

Plus loin, il a fait savoir qu’au cours de ce mois de juin l’État a déjà collecté plus de 3 milliards à travers les douanes du pays. Par ailleurs, il a reconnu que la crise liée à la covid-19 a des impacts négatifs sur les recettes douanières.

M. Bell a laissé aussi croire que l’instabilité politique a des répercussions sur la perception des taxes au niveau de l’administration publique. D’après lui, on ne peut faire des prévisions fiables dans un pays qui n’est pas stable. Comment peut-on faire des prévisions pour dire que l’AGD collectera un montant de 4 milliards de gourdes par mois quand toutes les activités peuvent être paralysées dans un clin d’œil dans le pays, s'interroge le directeur?

Dans le budget 2019-2020, l’État central prévoit collecter 89,3 milliards de gourdes de ressources domestiques. Ces recettes représentent 44,9% du budget de la République. À travers les douanes du pays, le gouvernement en place compte mobiliser plus de 22 milliards de gourdes. Une barre qui a été déjà franchie par l’AGD.

Il importe de souligner que l’État central perd plus de 400 millions de gourdes à chaque exercice fiscal en raison de la contrebande. À part de la contrebande qui empêche à l’État central de mobiliser plus de recettes, il y a aussi les franchises douanières accordées aux différentes institutions évoluant dans le pays. En effet, le pouvoir central a enregistré des pertes évaluées à des milliards de gourdes en raison de l’exonération d’impôt tous les ans.

À titre de rappel, l’administration Moïse-Lapin avait pris la décision d’éliminer les franchises douanières accordées. Une décision qui a été saluée par certains économistes haïtiens. Plus de 8 mois après, aucune information n’a été communiquée à ce sujet. Et, les gens continuent de bénéficier l’exonération d’impôt dans le pays.

Cluford Dubois




Articles connexes


Afficher plus [2702]