S'identifier Contact Avis
 
35° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Sécheresse à Terre-Neuve, l’ASEC Nahum Almonor lance un cri d’alarme

Sécheresse à Terre-Neuve, l’ASEC Nahum Almonor lance un cri d’alarme



Depuis tantôt plusieurs années, des communes du pays confrontent à une sécheresse exceptionnelle. La grande sécheresse qui frappe ces communes a asséché des milliers d’hectares de terres agricoles. Dans la commune de Terre-Neuve, la population qui vit déjà dans des conditions de précarité enregistre d’énormes pertes agricoles. Alors, face à cette situation, le coordonnateur de l'Assemblée de section communale (ASEC) de la première section Doland, Nahum Almonor, a lancé un cri d’alarme aux autorités concernées pour pallier ce problème.


Située dans le département de l’Artibonite, l'arrondissement de Gros-Morne, la commune de Terre-Neuve est composée des sections communales de Doland, Bois-Neuf et de Lagon.

À l’heure actuelle, la population terre-neuvienne connait des moments difficiles en raison de la sécheresse, a signalé le coordonnateur de l'ASEC de la 1ere section Doland, Nahum Almonor, lors d’un entretien accordé au journal « Le National », le mercredi 1er juillet 2020.

« À Terre-Neuve, la population dépend uniquement de l’agriculture. Avec la sécheresse, des pertes agricoles énormes sont enregistrées », a fait savoir M Almonor, précisant que les paysans se retrouvent à présent sans secours. Par ailleurs, il a expliqué que dans la 1re section, dans les quartiers Laratte et Platon, les gens sont dans une situation de grands besoins.

Face à cette situation critique, le représentant de la population au niveau de la première section de Doland, Nahum Almonor réclame des mesures urgentes et en a profité pour lancer un vibrant appel aux autorités centrales, notamment le ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR) pour leur demander de venir au secours des agriculteurs en détresse.

« Les paysans sont aux abois, ils sont dans l’incapacité de se nourrir. Le gouvernement doit agir en urgence, afin d’apporter une réponse à la population terre-neuvienne », a indiqué Nahum Almonor, qui plus loin, fait savoir que, si rien n’est fait, bon nombre de personnes risquent de perdre la vie à cause de la faim.

Interrogé autour des mesures d’accompagnement social annoncées par le gouvernement pour aider la population à faire face à la crise sanitaire, l’ASEC a souligné qu’il y a des membres de la population qui en ont bénéficié, mais c’est insuffisant. Sur chaque 30 personnes, il y a seulement deux (2) qui ont bénéficié ».

Parallèlement, l’ASEC a fait le point sur la situation sanitaire et routière de la commune de Terre-Neuve. Selon ses dires, cette municipalité est traitée en parent pauvre en matière d'infrastructures. « Terre-Neuve est vraiment enclavée. L’accès à cette commune est difficile par les voies terrestres en raison de la mauvaise qualité des routes en terre battue. Se rendre également dans les sections communales n’est pas une partie de plaisir. Même les motocyclettes sont dans l’impossibilité de circuler à cause de l’état des routes », a informé le coordonnateur des ASEC de la 1re section.

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [2768]