S'identifier Contact Avis
 
31° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Signature de deux protocoles d’accord entre le MARNDR et la Confédération suisse pour renforcer la gouvernance du secteur agricole

Signature de deux protocoles d’accord entre le MARNDR et la Confédération suisse pour renforcer la gouvernance du secteur agricole



Le ministre de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR), Agr Patrix Sévère et Fabrizio Poretti, chargé d’affaires a.i de la Confédération suisse en Haïti, ont procédé, le mercredi 29 juillet 2020, à la signature de deux protocoles d’accord. Les deux accords signés à la salle de conférence du MARNDR, portent sur deux programmes distincts, en l’occurrence : le Programme de Gouvernance territoriale des Filières Agroforestières Cacao et Igname dans le Grand Sud d’Haïti (PROFISUD) et le Programme d’Appui à une Gouvernance agricole inclusive en Haïti (PAGAI). Ces deux programmes sont conçus pour une durée respective de mise en œuvre de quatre années (2019-2024).


Lors dune cérémonie organisée, le mercredi aux locaux du MARNDR, un double accord a été paraphé entre le ministre de l’agriculture, Patrix Sévère et Fabrizio Poretti, chargé d’affaires a.i de la Confédération suisse en Haïti. Cette cérémonie qui a eu lieu aux locaux dudit ministère était l’occasion pour les deux dignitaires d’exprimer leur satisfaction pour ce pas important franchi au profit du secteur agricole haïtien par l’entremise de deux projets, à savoir : PAGAI et PROFISUD.

D’après les signataires, « le Programme de Gouvernance territoriale des Filières Agroforestières Cacao et Igname dans le Grand Sud d’Haïti (PROFISUD) » a une enveloppe de 9 750 000 francs suisses, soit 10 millions de dollars américains. Il sera exécuté dans le Grand Sud, dans le but d’appuyer les agriculteurs à améliorer leurs méthodes de production et promouvoir les partenariats entre différents acteurs. Dans le cadre du projet « PROFISUD », le MARNDR et la Suisse s’engagent pour que le potentiel de deux chaines de valeur agroforestières, notamment le caco et l’igname, soient mieux exploités au profit des communautés.

Et quant au « programme d’appui à une Gouvernance agricole inclusive en Haïti (PAGAI) », il consiste à renforcer la participation des femmes et des hommes des exploitations agricoles familiales à la gouvernance du secteur agricole au niveau local et améliorer la performance économique de leurs exploitations. Cette contribution de la Suisse permettra de financer ce programme à hauteur de 7 500 000 francs suisses, pour un total de 7 894 000 dollars américains, sur tout le territoire national.

Dans son allocution, le chargé d’affaires a.i de la Confédération suisse en Haïti, Fabrizio Poretti, a souligné que depuis sa première stratégie de coopération en Haïti, en 2011, la Suisse a fait de l’agriculture et de la sécurité alimentaire l’un de ses domaines prioritaires d’intervention. Ce choix stratégique a-t-il ajouté, témoigne de la volonté de la Suisse à s’appuyer sur les potentialités de ses partenaires pour un développement endogène, durable, participatif et inclusif.

Convaincu qu’Haïti fait face à une grave crise d’insécurité alimentaire, le diplomate croit que la relance agricole promue par les autorités nationales devient une urgence et nécessite un engagement soutenu pour adresser les défis auxquels est confrontée la population haïtienne en matière de crise alimentaire dont la résolution doit nécessairement mener à l’autosuffisance alimentaire.

« À travers la signature de ces accords, la Suisse confirme et renforce son engagement dans le domaine de l’agriculture et la sécurité alimentaire, en intervenant sur les filières (cacao et igname) et les services agricoles de proximité pour les exploitations agricoles familiales », a exprimé Fabrizio Poretti, indiquant que la Suisse, de par sa stratégie de mettre les acteurs locaux et nationaux au centre du développement, s’engage en Haïti auprès des populations vulnérables et souhaite pouvoir contribuer au développement économique et social suivant les Objectifs de Développement durable (ODD) 2030.

Pour sa part, le titulaire du MARNDR, Patrix sévère dans ses propos de circonstance, a remercié, d’entrée de jeu, le gouvernement suisse pour cet appui financier. « Au nom du peuple haïtien, au nom du gouvernement haïtien et en mon nom personnel, je vous dis merci pour le soutien apporté au secteur agricole haïtien en finançant ces deux programmes ».

Toutefois, l’Agr Sévère a fait savoir que le cacao joue un rôle important dans l’économie haïtienne. Avec cet élan de solidarité de la Suisse, ses déclarations font croire que la production du cacao va être relancée dans le pays, afin de donner un signal fort aux pays étrangers, dont la Suisse, à la conquête d’un marché de cacao.

En guise de conclusion, le ministre de l’Agriculture a donné la garantie qu’il va travailler en étroites collaborations avec les autres institutions impliquées dans la mise en œuvre de deux programmes, pour que les résultats soient effectifs.

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [2768]