S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

150 millions de dollars injectés, pour quel résultat?

150 millions de dollars injectés, pour quel résultat?



La dégringolade de la monnaie locale se fait à une vitesse inquiétante. En vue de stabiliser le taux de change, la Banque de la République d’Haïti (BRH) annonce qu’elle interviendra à hauteur de 150 millions de dollars américains sur le marché des changes à partir de ce lundi 10 aout jusqu’à la fin de l’exercice fiscal 2019-2020. Que peut-on espérer de cette intervention de la Banque centrale sur le marché des changes?


Le taux de change a augmenté de plus 27% de juillet 2029 à juillet 2020. En effet, selon le taux référence de la banque centrale, pour ce lundi 10 aout 2020, il vous faut plus de 121 gourdes pour un dollar US. Critiqué par une frange de la population haïtienne, le gouverneur de la Banque de la République d’Haïti, Jean Baden Dubois tente d’apporter certaines solutions.

En ce sens, la BRH annonce l’injection de 150 millions de dollars US sur le marché des changes. À travers cette démarche la BRH veut stabiliser le taux de change et renforcer l’offre de dollars sur le marché des changes. « Ces interventions seront effectuées sur une base hebdomadaire à compter du 10 août 2000 », a indiqué la Banque centrale.

Les effets de cette décision

Dans une interview accordée au journal Le National ce lundi 10 aout, le jeune économiste Ernson Augustin dit croire que l’injection de 150 millions de dollars par la BRH sur le marché des changes n’aura pas vraiment des effets sur le taux de change. Car, selon lui, la dépréciation de la gourde par rapport au dollar américain est un problème structurel. «On ne peut pas résoudre un problème structurel de manière conjoncturelle », a affirmé le jeune économiste tout en reconnaissant que cette décision peut aboutir à une stabilisation du taux de change pour une courte durée.

Par ailleurs, il a déploré le fait que le marché des changes soit contrôlé par un petit groupe. D’après lui, la concentration de ce marché est l’une des sources de la décote de la gourde par rapport à la devise américaine. Les 150 millions injectés dans le marché des changes par la BRH seront accaparés par un petit groupe de personnes évoluant dans le système bancaire haïtien, a laissé entendre M. Augustin. Pour lui, les banques commerciales sont aussi responsables de la descente aux enfers de la devise haïtienne.

Ernson Augustin a également souligné que le problème lié à l’offre et la demande de dollars est l’une des causes de la dépréciation de la monnaie locale par rapport au dollar vert. Plus loin, il a fait savoir que la crise liée à la pandémie du nouveau coronavirus a des conséquences néfastes sur le taux de change.

Propositions pour la stabilisation du taux de change

Au cours de l’interview, l’économiste Ernson Augustin a fait un ensemble de propositions pouvant permettre de stabiliser le taux de change. En effet, il pense que l’élaboration d’un plan de développement pour le pays sera bénéfique pour la monnaie nationale. En ce sens, il plaide pour un meilleur encadrement du secteur agricole et touristique. En outre, pour freiner la dégringolade la gourde, il invite les autorités en place à faire la bonne gestion des ressources publiques.

Il importe de rappeler qu’au cours du mois de mai 2019 la BRH a injecté 150 millions de dollars US sur le marché des changes, à cette époque le dollar valait moins que 100 gourdes. Ce qui explique que les interventions de la BRH sur le marché des changes sont souvent sans effet.

Les vrais bénéficiaires de la dépréciation de la gourde par rapport au dollar

Dans un document rendu public récemment, la banque centrale a présenté les indicateurs sur le marché des changes et des obligations BRH pour la période allant du 20 au 24 juillet. Selon ce document, les banques commerciales ont gagné plus 47 millions de gourdes en seulement 4 jours sur les opérations d’achat et de vente en dollars.

La Unibank 34.83% des parts de marché des ventes et 35.39% des parts de marché d’achat de dollars a gagné 24, millions 60 mille 666 gourdes, la Sogenbank avec ses 28.85% de part de marché des ventes et 28.79 % de part de marché d’achat de dollars, a gagné à 8 millions 483 mille 351 gourdes, la Capital banque avec ses 12.59% de part de marché des ventes et 12.07% de parts de marché d’achat de dollars a gagné 6 millions 559 mille 696 gourdes, la Banque Nationale de Crédit (BNC), avec ses 9.47% de part de marché des ventes et 9.48% % de part de marché d’achat de dollars a gagné 3 millions 522 mille 492 gourdes, sont , entre autres , les banques qui ont obtenu le plus de profit dans les opérations de l’achat et la vente du dollar sur le marché.

Cluford Dubois




Articles connexes


Afficher plus [2847]