S'identifier Contact Avis
 
22° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Les prix des produits alimentaires continuent d’exploser sur le marché local

Les prix des produits alimentaires continuent d’exploser sur le marché local



À l’heure actuelle, un dollar américain s’échange sur le marché local à plus de 122 gourdes. On a un taux d’inflation qui grimpe, et du coup, entraine une explosion des prix des produits de première nécessité sur tout le territoire national. Face à cette situation, des citoyens affirment que la quête de nourriture est un combat quotidien pour tous les Haïtiens, surtout ceux-là qui sont les plus vulnérables.


 Dans tous les pays du monde, un gouvernement est appelé à prendre des décisions politiques en faveur de la population et à veiller aussi au bon fonctionnement du pays. En Haïti, le constat s’avère triste. Vu cette descente aux enfers du pays, on se demande que font les dirigeants haïtiens.

Depuis bien des temps, les prix des produits alimentaires notamment ceux qui constituent l’alimentation de base de la majorité de gens connaissent une hausse des prix. Étant donné que tous les produits de la cuisine haïtienne sont à la hausse, les citoyens avouent qu'ils éprouvent beaucoup de peine à se nourrir ces temps-ci.

Dans certains marchés de la région métropolitaine, le prix d’un sac de riz de 25 kg se vend entre 2000 à 2500 gourdes. Pourtant en novembre 2019, il se vendait entre 1700 à1800 gourdes. Celui de 15 kg, son prix varie entre 1200 à 1300 gourdes.

Dans un marché à Pétion-Ville, le prix d’une petite marmite de riz coûte entre 65 à 70 gourdes. Quant à la grosse marmite, son prix s’élève entre 350 à 400 gourdes pour ce lundi 10 août 2020. En novembre 2019, elle coutait 300 gourdes. Auprès des marchandes dans ledit marché, un gallon l’huile coûte entre 750 à 850 gourdes, alors qu’il se vendait antérieurement à 600 gourdes. Pour un sachet de spaghetti, il vous faut 60 gourdes.

Dans un marché à Delmas, selon les données recueillies auprès de certains commerçants et acheteurs, les prix des produits n’ont pas une large différence. Pour se procurer d’un sac de riz de 15 kg, il vous faut 1250 gourdes minimum. Le sac de 25 kg est passé à 2500 gourdes, une grosse marmite de haricot noir coûte actuellement dans ce marché 850 gourdes. Et quant au maïs, petit-mil et blé, la grosse marmite se vend respectivement à 300, 500 et 350 gourdes dans le marché « Seradôt », trouvant à Delmas 19. Pour une marmite sucre crème, une personne doit en sa possession 325 gourdes, a-t-on informé. Aussi, les informations recueillies font croire qu’une boite de lait coûte chacune entre 45 à 60 gourdes (selon la marque). Le prix d’un sac de charbon se situe entre 1500 à 1700 gourdes.

Interrogeant sur les prix de ces produits, des riverains indiquent cette situation est due en raison de l’incapacité des dirigeants haïtiens. Et par ailleurs, ils mentionnent que cette flambée des prix des aliments de base aura un impact négatif dans le pays, surtout sur le plan sécuritaire. À cet effet, ils appellent à une action urgente de la pat des autorités centrales, afin d’atténuer les impacts.

Dans cette même optique, ils s’interrogent pour demander, à quant la baisse des prix des produits de première nécessité sur le marché haïtien ?

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [3034]