S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Dédollarisation de l’économie nationale : le doute plane sur le respect de cette décision

Dédollarisation de l’économie nationale : le doute plane sur le respect de cette décision



Le gouvernement en place à travers le ministre du commerce et de l’industrie, Jonas Coffy, a fait obligation aux fournisseurs des biens et services évoluant dans le pays de fixer leurs prix en gourde. Cette décision a été prise conformément aux articles 1er et 3 de l’Arrêté du 19 septembre 2018, précise le ministre dans un communiqué publié en date du 7 août 2020.


En mars 2018 l’administration de Moïse-Lafontant avait pris un arrêté faisant obligation aux entreprises locales de libeller dans la monnaie locale qui est la gourde. Cet arrêté a été pris dans l’objectif de freiner la dépréciation de la gourde par rapport au dollar américain. Vu le non-respect de l’arrêté par certaines entreprises fonctionnant dans le pays, le gouvernement d’alors avait choisi d'en faire machine arrière

En effet, le 16 octobre 2018 à travers un arrêté l’administration Moïse-Céant a rapporté l’arrêté sur la dédollarisation de l’économie nationale. Deux ans après, le gouvernement en place a pris cette même décision. En effet, dans un communiqué de presse, le MCI a fait obligation aux entreprises fonctionnant dans le pays de libeller dans la monnaie locale.

Lors d’une rencontre avec des autorités économiques, le Premier ministre haïtien, Joseph Jouthe, dit appuyer la décision du ministère du Commerce et de l’Industrie qui exige que les fournisseurs des biens et services à travers le pays fixent leurs prix en gourdes. «Les contrevenants à cette décision se verront sanctionnés par la loi du 20 décembre 1946 ainsi que le décret du 28 février 1989 condamnant le marché noir et la spéculation illicite », prévient M. Jouthe.

Une grande partie de la population haïtienne se montre très pessimiste vis-à-vis à l’application de cette mesure. De fait, quelques jours après la prise de la décision visant à forcer les entreprises du pays à libeller dans la monnaie locale, certaines d’entre elles continuent d’afficher les prix des produits en dollar.

Suite à ce constat, pour plus d’un, l’État central doit mettre des balises en place visant à faire respecter cette décision. Si l’on en croit les propos du ministre du Commerce et de l’industrie, Jonas Coffy, des mesures coercitives seront appliquées contre tout contrevenant à cette disposition

Les effets de la dédollarisation de l’économie nationale sur le taux de change

En 2018 le gouvernement haïtien avait pris la mesure de dedollariser l’économie du pays en raison de la décote de la gourde par rapport au dollar américain. Quelques jours après, on avait constaté une dégringolade exagérée de la monnaie locale face à la devise américaine. De fait, de mars à octobre 2018 le taux de change avait passé de 60 gourdes à plus de 70 gourdes pour un dollar vert. Deux ans après, il faut vous plus 120 gourdes pour procurer un dollar américain.

Pour l’économiste Kesner Pharel, la décision prise par les autorités étatiques de contraindre les entreprises d’afficher les prix des produits en gourdes ne va pas résoudre le problème lié à la dépréciation de la monnaie nationale par rapport au dollar US. En outre, il a affirmé que la situation des consommateurs haïtiens restera inchangée.

D’après M. Pharel, le déséquilibre budgétaire, l’instabilité politique et la spéculation, sont, entre autres, les différents facteurs pouvant expliquer de la hausse du taux de change en Haïti.

Cluford Dubois




Articles connexes


Afficher plus [2847]