S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Pour mieux comprendre les principes fiscaux dans le bon fonctionnement des entreprises

Pour mieux comprendre les principes fiscaux dans le bon fonctionnement des entreprises



Dans le cadre de sa mission de renforcer la bonne gouvernance dans le pays, l’Institut des auditeurs internes (IAI) a organisé, le jeudi 17 septembre 2020, à l’hôtel El Rancho, un séminaire sur la fiscalité, autour du thème «Fiscalité des entreprises : contraintes administratives et professionnelles ». Selon la présidente de l’IAI, Gally Amazan, mieux comprendre les principes fondamentaux en matière fiscale permet d’optimiser les choix et d’identifier les contraintes de gestion qui en résulteront.


Plusieurs dizaines de cadres de l’administration publique et du secteur privé des affaires ont pris part à un séminaire sur la fiscalité, ce jeudi 17 septembre. Le débat était accentué sur la fiscalité. En effet, le fiscaliste Joseph Paillant, comme intervenant, a mis l’accent sur l’importance de mieux comprendre la fiscalité dans le bon fonctionnement des entreprises.

Dans son intervention, l’actuelle présidente de l’institut des auditeurs internes, Gally Amazan a présenté la situation actuelle des entreprises fonctionnant dans le pays. « De nos jours, les entreprises mènent une lutte continue pour acquérir ou pour garder des avantages concurrentiels en vue d’atteindre leurs objectifs de croissance. Avec la globalisation, la concurrence est devenue de plus en plus vive. De plus en plus sacrée », a fait remarquer la présidente de l’IAI tout en soulignant que toute entreprise a besoin de ressources humaines qualifiées, compétentes et motivées pour être à même d’identifier, de prévenir ou de mitiger les risques.

«À l’approche du nouvel exercice, la fiscalité qui est une composante majeure dans la vie de l’entreprise, qui a un poids déterminant et qui pèse dans la plupart de ses choix, doit se placer au cœur des réflexions. Mieux comprendre les principes fondamentaux en matière fiscale permet d’optimiser les choix et d’identifier les contraintes de gestion qui en résulteront», poursuit la titulaire de l’IAI.

Elle a également ajouté qu’il est indispensable pour les concernés d’être bien au fait des normes fiscales et des obligations comptables qui en découlent. En ce sens, d’après Mme Amazan , tout gestionnaire se doit de bien maitriser le risque fiscal et ses impacts sur la gouvernance d’une entreprise.

Par ailleurs, elle a déploré le fait que l’État n’arrive pas à collecter l’intégralité des recettes prévues. Pourtant, l’absence de règles d’application rend difficile toute relation harmonieuse, bénéfique pour les deux parties en présence : l’administration fiscale d’un côté et les entreprises contribuables et redevables de l’autre. Par voie de conséquence, l’État n’arrive pas à collecter l’intégralité des recettes escomptées en vue de fournir ou d’améliorer les services de base de la population», a déclaré Gally Amazan.

D’un autre côté, avance-t-elle, certains professionnels ne maitrisent pas le champ d’application des normes, ce qui donne lieu à des arrangements. « Dans ces conditions, tant l’économie nationale que l’environnement des affaires subissent les contrecoups de ces pratiques délétères », a precisé la présidente de l’IAI.

Cluford Dubois




Articles connexes


Afficher plus [2933]