S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Paiement des transferts en gourde, l’UNATHA proteste

Paiement des transferts en gourde, l’UNATHA proteste



24 heures après la publication de la circulaire 114-2 qui fait obligation aux maisons de transfert et aux banques commerciales d’effectuer le paiement des transferts en gourdes, l’Union Nationale des sous-agents de transfert d’Haïti (UNATHA) a réagi. En effet, en vue de contester contre cette mesure, les responsables de l’UNATHA ont annoncé un arrêt de travail de ses membres dans les bureaux de transfert à partir du dimanche 27 septembre 2020.


Le 1er octobre prochain, c’est la date d’application de la circulaire de 114-2. À travers cette circulaire la banque de la République d’Haïti (BRH) a exigé aux maisons de transfert et aux banques commerciales de payer les transferts dans la monnaie locale. Une décision qui suscite des réactions.

De fait, dans une note publiée, l’Union Nationale des sous-agents de transfert d’Haïti monte au créneau. Selon cette structure, cette décision vise à remettre le marché des changes à un petit groupe de banques commerciales dont les sous-agents de transfert sont victimes. En effet, d’après le président de l’UNATHA, Pierre Renel, l’application de la circulaire 114-2 va entraîner la fermeture des milliers de sous-agents des maisons de transfert et causera l’entrée au chômage de plus 50,000 personnes.

De fait, il plaide en faveur du retrait de la circulaire 114-2. En ce sens, pour contraindre la banque centrale ladite organisation annonce la fermeture de tous les bureaux de transfert de ses membres.

Dans une interview accordée à une station de la capitale, M. Renel a fait savoir que cette décision a été prise sans avoir trouvé aucune entente avec les membres de ce secteur. « Le peuple haïtien n’a aucun intérêt dans cette décision », a-t-il dénoncé tout en ajoutant que cette circulaire est uniquement en faveur des banques commerciales qui font mainmise sur le marché des changes.

« La BRH avait pris le temps d’écouter nos doléances et veut, malgré tout, nous rouler dans la farine pour favoriser les banques commerciales qui opprimaient déjà la population », a dénoncé le numéro un de l’UNATHA.

À titre de rappel, récemment l’économiste Eddy Labossière a souligné que les personnes qui reçoivent les transferts qui n’ont pas un compte en dollar seront les grandes perdantes. « Pour corriger cette situation, le différentiel entre le prix d’achat et de vente de dollar américain devrait tourner autour de 5 centimes » avait exhorté l’économiste.

Il importe de souligner qu’au cours de ces derniers jours, plusieurs manifestations ont eu lieu devant les locaux de la BRH pour protester contre cette circulaire. Selon plusieurs manifestants interrogés par la télévision Pacific chaîne 54, le paiement des transferts en gourde va pénaliser le peuple haïtien. À cet effet, ils demandent au gouverneur de la banque centrale, Jean Baden Dubois de rentrer la circulaire de 114-2.

Cluford Dubois




Articles connexes


Afficher plus [2916]