S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Légère baisse des prix de la gazoline et du diesel à la pompe

Légère baisse des prix de la gazoline et du diesel à la pompe



Comme l’avait annoncé le président de la République, Jovenel Moïse, les prix des produits pétroliers ont été révisés à la baisse. Les prix sont fixés ainsi : la Gazoline 201 gourdes, le Gasoil 174 gourdes et le Kérosène 173 gourdes, informent le titulaire du MEF, Michel Patrick Boisvert et le ministre du Commerce, Jonas Coffy.


En raison de l’appréciation de la gourde par rapport au dollar américain, plusieurs secteurs de la vie nationale ont élevé leurs voix pour demander une baisse des prix de l’essence à la pompe. En effet, l’administration Jouthe-Moïse a pris la décision d’ajuster à la baisse les prix des produits pétroliers sur le marché local. À partir du 8 octobre 2020, le prix de la gazoline passera de 224,00 gourdes pour atteindre 201,00 gourdes, soit une baisse de 10,27 %, le diesel de 179,00 gourdes à 174,00 gourdes, soit une baisse 2.79 %. Et, le prix du kérosène reste inchangé.

La décision de baisser les prix des produits a été prise dans l’intérêt du peuple haïtien, a fait savoir le numéro de la nation, Jovenel Moïse. L’objectif est de travailler afin d’améliorer les conditions de vie de la population haïtienne, poursuit M. Moïse sur son compte Twitter.

Par ailleurs, il a promis de faire respecter la loi de 1995 sur la fixation des prix du pétrole sur le territoire national. « L’État haïtien va tout mettre en œuvre afin d’appliquer, dans son intégralité, la loi du 9 mars 1995, relative aux produits pétroliers. À cet effet, les prix doivent être affichés selon les fluctuations du marché international », a rassuré le locataire du Palais national.

Suite à la décision prise par le gouvernement haïtien de réviser à la baisse les prix de l’essence, les réactions ne cessent de multiplier. Pour plus d’un, cette décision n’a pas pris en compte réellement la baisse du dollar sur le marché des changes. Pour une frange de la population haïtienne, le prix de la gazoline devrait être fixé à moins de 170 gourdes et le gasoil à moins de 150 gourdes.

Il importe de rappeler qu’avant l’accession de Jovenel Moïse à la magistrature suprême de l’État le gallon de la gazoline vendait à 189 gourdes, le gallon de diesel à 149 gourdes et le gallon de kérosène à 148 gourdes.

Les pertes de l’État sur l’essence à la pompe

Au cours de ces dernières années, l’État central dit avoir enregistré des pertes évaluées à des milliards de gourdes en raison de la subvention accordée à l’essence à la pompe. De fait, selon des données publiées récemment, au cours des dix dernières années l’administration publique a perdu de 1,7 milliard de dollars américains sur les produits pétroliers.

Plus loin, selon Joseph Jouthe, en 14 mois les compagnies pétrolières ont gagné 94 millions de dollars américains au détriment de l’État haïtien. Et, de mars 2010 à septembre 2018, la subvention s’élève à 57 milliards de gourdes et a atteint, pour l’exercice 2017-2018 un montant estimé à 17 milliards de gourdes.

Cluford Dubois




Articles connexes


Afficher plus [2916]