S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Budget 20-21/élimination de la subvention du pétrole Les prix des produits pétroliers vont être très instables sur le marché local

Budget 20-21/élimination de la subvention du pétrole Les prix des produits pétroliers vont être très instables sur le marché local



Dans le budget 2020-2021, l’administration en place a fait le choix d’éliminer la subvention accordée aux produits pétroliers sur le marché local. Une décision qui va avoir des conséquences sur les prix de l’essence à la pompe. Selon l’économiste Camille Chalmers, les prix du carburant sur le marché haïtien vont être instables.


En vue de compenser les pertes enregistrées par l’État central, à travers le budget 20-21 le gouvernement en place a cessé la subvention accordée au carburant sur le marché haïtien. En ce sens, dans ce budget l’administration Jouthe-Moïse ne prévoit aucun montant pour la subvention de l’essence à la pompe. Pour le professeur Camille Chalmers, cette mesure n’est pas dans l’intérêt des consommateurs haïtiens. «Cette décision a été prise à cause des pressions faites par le Fonds monétaire international(FMI) sur l’État haïtien depuis plusieurs années. Elle n’a pas été prise dans le cadre d’une stratégie liée à la question de la politique énergétique», a déploré l’économiste lors d’une entrevue accordée au journal Le National.

Plus loin, il a souligné que cette décision provoquera une grande instabilité dans la fixation des prix dans le secteur pétrolier. Le marché pétrolier va fonctionner dans l’incertitude, poursuit le professeur. À cet effet, il invite les autorités en place à produire des réflexions sur la marge des acteurs évoluant dans ce secteur.

En outre, l’économiste Chalmers pense que la décision de surseoir à la subvention accordée au carburant à la pompe devrait faire l’objet d’une étude de marché sur la répartition des produits pétroliers sur le territoire national. «Sur la question de l’énergie il faut qu’il y’ait une vision forte. Il faut qu’il y ait aussi des études approfondies afin de poser les vrais problèmes auxquels fait face ce secteur », a exhorté l’économiste.

La baisse légèrement des prix du carburant critiquée par Camille Chalmers

Le gouvernement actuel a révisé à la baisse les prix des produits pétroliers. Une décision saluée par une franche de la population haïtienne. Par contre, pour le professeur Camille Chalmers , cette baisse n’a pas pris en compte la réalité du marché international. Car, dit-il, la réduction des prix de l’essence à la pompe est purement démagogique. « L’État n’a pas tenu compte de l’évolution des prix du pétrole sur le marché mondial », dénonce Camille Chalmers.

«Une chose qui ne devrait pas étonner quiconque, car, ce gouvernement n’est pas dans l’intérêt du peuple haïtien », a scandé M. Chalmers. Si l’on en croit les propos de l’économiste Chalmers , au début de la crise sanitaire liée à la covid-19, il y avait un effondrement des prix du baril du pétrole sur le marché international .

Par ailleurs, il a dénoncé la gestion faite par l’État haïtien de l’essence à la pompe. Selon lui, cette gestion est catastrophique. «Il n’y a aucune transparence dans la gestion du secteur pétrolier en Haïti. La politique qui est appliquée dans l’importation du carburant n’est pas transparente », a affirmé le professeur.

Cluford Dubois




Articles connexes


Afficher plus [2916]