S'identifier Contact Avis
 
30° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Les prix de certains produits alimentaires locaux ont amorcé une tendance à la baisse en mois de septembre, selon l’USAI

Les prix de certains produits alimentaires locaux ont amorcé une tendance à la baisse en mois de septembre, selon l’USAI



L’Unité de statistique agricole et informatique (USAI) du ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR) vient de publier son dernier bulletin mensuel relatif aux prix des produits agricoles. Selon les révélations de ce nouveau bulletin, les prix des céréales (le riz, le maïs et le Sorgho) et le haricot sec ont amorcé une tendance à la baisse sur les principaux marchés de référence, durant le mois de septembre. Cette baisse d’après l’USAI, est la résultante des mesures prises par l’autorité monétaire pour contenir l’inflation, donc augmenter le pouvoir d’achat des ménages.


D’entrée de jeu, le bulletin tient à indiquer qu’au cours du mois de septembre, le commerce du riz Shella a été observé dans les points de vente de certains marchés de référence, notamment celui de Croix-des-Bossales, de Pont-Sondé et de Cayes-Jacmel. Les données présentées font croire que le kilogramme du riz Shella s’échangeait à des prix situés entre un minimum de 157,40 gourdes par kilogramme et un maximum de 274,07 gourdes par kilogramme. Le prix le plus élevé a été pratiqué à Cayes-Jacmel et le plus bas à Pont-Sondé, précise le bulletin.

Cependant, par rapport au mois précédent, à l’exception du marché de Croix-des-Bossales où le prix du riz Shella est resté pratiquement stable, il a enregistré des baisses de 22,73 % et de 13,75 % respectivement sur les marchés de Pont-Sondé et de Cayes-Jacmel.

Le prix du riz TCS-10 blanc pour le mois de septembre a connu une baisse également au niveau de certains marchés. Les prix moyens par kilo ont varié dans la fourchette de « 111,10 et 128,90 » gourdes. Le prix le plus élevé a été observé à Croix-des-Bossales et le plus bas à Saint-Raphaël. Par rapport au mois précédent, les prix moyens par kilogramme ont affiché des baisses de 16,45 % et de 7,69 % respectivement sur les marchés de Pont-Sondé et de Saint-Raphaël. Par contre, le kilogramme du riz TCS-10 blanc a enregistré une hausse de prix de 7,10 % à Croix-des-Bossales.

Pour sa part, le riz TCS-10 jaune a été visible dans les différents points de vente considérés au niveau des marchés de Pont-Sondé, de Croix-des-Bossales et de Saint-Raphaël. Dans ces marchés, le kilogramme s’échangeait à des prix situés dans la fourchette « 114,30 et 128,90 » gourdes, selon les informations fournies. Le prix le plus élevé a été pratiqué à Croix-des-Bossales et le plus bas à Pont-Sondé. Par rapport au mois précédent, le prix du riz TCS-10 jaune a connu des baisses de 17,71 % et de 6,67 respectivement à Pont-Sondé et à Saint-Raphaël. Par contre, il a affiché une légère hausse de 7,09 % à Croix-des-Bossales.

Analyse du prix du maïs haïtien (moulu et grain) sur les marchés de référence

Au mois de septembre, le prix du kilo du maïs en grain pratiqué sur les principaux marchés de référence a connu de changements notables. « Les prix moyens par kilo ont évolué entre un minimum de 37,05 gourdes à Kans et un maximum de 59,25 gourdes à Les Perches. Par rapport au mois antérieur, le prix du kilo est resté pratiquement inchangé à Thomassique. Il a enregistré une forte hausse de 27,97 à Croix-des-Bossales. Par contre, le prix du kilogramme a affiché des baisses sur les autres marchés dans des proportions allant de 13,23 % à 26,46 %. La plus forte baisse a été observée à Pont-Sondé et la moins importante a été affichée à Chambellan », a précisé l’unité du MARNDR.

Le maïs moulu, pour sa part, a été observé dans les principaux points de vente au niveau des marchés de référence considérés. Selon les enquêteurs, l’offre locale est faible et a été visiblement supportée par le maïs importé. Le kilogramme s’échangeait à des prix situés dans l’intervalle compris entre 50,00 gourdes à Kans et 88,90 gourdes à Les Perches. Comparativement au mois antérieur, le prix du kilogramme du maïs moulu est resté pratiquement inchangé à Chambellan. Il a progressé de 10,34 % et de 26,37 % respectivement à Mapou à « Les Perches ». Par contre, il a enregistré de baisses significatives sur les autres marchés allant de 11,16 % à 27,11 %. La plus forte baisse a été relevée à Fonds-des-Nègres et la moins importante à Croix-des-Bossales.

Analyse des prix des Sorghos non décortiqué et pilé sur les marchés de référence

L’USAI lors de son enquête a constaté que, le Sorgho a été présent sous ces deux formes dans six des 10 départements et a également connu un faible niveau d'approvisionnement dans les marchés de référence.
« Sur les marchés où il a été repéré, le kilo du Sorgho non décortiqué s’échangeait à des prix situés dans la fourchette de “101,85 et 129,63” gourdes par kilogramme. Le prix le plus élevé a été pratiqué à Croix-des-Bossales, et le plus bas à Beauchamps. Par rapport au mois précédent, à l’exception de Croix-des-Bossales où le prix du Sorgho décortiqué a connu une stabilité, il a enregistré des baisses sur les autres marchés de références », informe l’USAI via son bulletin, en expliquant que, le kilogramme du Sorgho non décortiqué a enregistré de légères baisses de 3,57 %, de 3,07 % et de 7,70 % respectivement à Kans, à Thomassique et de Fonds-des-Nègres, toutefois les plus fortes baisses ont été enregistrées à Beauchamps (14,38 %) et à l’Estère (16,67 %).

Quant au sorgho pilé, pour le mois de septembre, le kilogramme a fluctué dans la fourchette de « 129,63 et 194,45 » gourdes. Le prix le plus élevé a été pratiqué à Thomassique et le plus bas a été relevé à Beauchamps et à Fonds-des-Nègres. Par rapport au mois précédent, l’USAI souligne que, le prix du kilogramme de Sorgho pilé a connu une évolution à la hausse sur les marchés de Kans (18,75 %) et de Thomassique (10,53 %). Il a enregistré de légères baisses de 6,67 % à Fonds-des-Nègres et de 5,88 % à Croix-des-Bossales et de fortes baisses ont été enregistrées à Beauchamps (22,21 %) et de l’Estère (16,65 %).

Analyse des prix du haricot sec (haïtien) sur les marchés de référence

Dans les départements où le haricot noir est commercialisé, les prix moyens mensuels sont restés confinés dans l’intervalle de « 212,96 et 259,25 » gourdes par kilogramme, avance l’USAI. Le prix le plus élevé a été pratiqué à Cayes-Jacmel et à Lacoma, le plus bas a été observé à Beaumond. Par rapport au mois antérieur, le prix du kilo de haricot noir a affiché des hausses de 18,19 % à Pont-Sondé et de 4,34 % à Fonds-des-Nègres. Par contre, il a enregistré des baisses sur les autres marchés dans des proportions allant de 9,35 % à 20,01 %. La baisse la plus importante a été observée à Thomassique et la moins importante à Saint-Raphaël, expliquent les enquêteurs.

De son côté, le Haricot rouge a été visible, dans les marchés de référence avec des prix moyens mensuels qui ont oscillé dans la fourchette de « 222,22 et 305,75 » gourdes par kilo. Le prix le plus élevé a été enregistré à Fonds-des-Nègres et à Lacoma, le plus bas a été repéré à Beaumond, a-t-on remarqué. Par rapport au mois précédent, le prix du Kilogramme du haricot rouge est resté pratiquement inchangé à Pont-Sondé. Ila enregistré des hausses de 5,99 % à Lacoma, de 9,37 % à Fonds-des-Négres et de 16,67 % à « Les Perches ». Par contre, il a évolué à la baisse sur les autres marchés dans des proportions allant 9,68 % à 25,50 %. La plus importante baisse a été relevée à Kans et la moins importante à Saint-Raphaël.

Pour le Haricot Beurre, il s’échangeait à des prix situés entre un minimum de 227,78 gourdes à Beaumond et un maximum de 324,05 gourdes à Fonds-des-Nègres et à Lacoma. Par rapport au mois précédent, les prix moyens sont restés pratiquement inchangés à Cayes-Jacmel à « Les perches ». Il a évolué à la hausse à Fonds-des-Nègres (16,65 %) et à Lacoma (9,37 %). Par contre, il a enregistré des baisses sur les autres marchés dans des proportions allant de 12,14 % à 21,09 %. La baisse la plus importante a été enregistrée à Kans et la moins importante à Beaumond, d’après le bulletin..

Cependant, concernant les produits importés, l’USAI fait savoir que, leurs prix ont connu de changements notables sur les marchés de référence, car ils se caractérisent par une tendance liée à une baisse récurrente du prix du dollar sur le marché des changes.

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [2990]