S'identifier Contact Avis
 
27° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

En Haïti, sept personnes sur 10 dans la population active sont employées par le secteur informel

En Haïti, sept personnes sur 10 dans la population active sont employées par le secteur informel



Dans une enquête réalisée par l’IHSI en 2007 sur l’Emploi et l’économie informelle, on constate que le taux de chômage dans la tranche d’âge 15-29 ans est de plus de 50%. Selon la même source, le milieu urbain et notamment, les femmes sont les plus touchés par ce fléau. Quant au document du « Plan de Relance économique Post-Covid-19 », il a fait savoir que sept personnes sur 10 dans la population active sont employées par le secteur informel. Pour résoudre le problème de l’emploi, le gouvernement envisage de créer dans les secteurs porteurs de l’économie nationale, 5 000 emplois par année durant la période de 2020-2023.


Le gouvernement par l’entremise du Plan de Relance économique Post-Covid-19 fait la radiographie du problème du chômage dans le pays. D’après le PREPOC, la situation de l'emploi est difficile en Haïti à présent. Par ailleurs, le document proposé pour redresser l’économie nationale explique que si la force de travail croît au rythme de 2,8 % par an selon l'IHSI, l'emploi salarié traîne par rapport à l'offre de travail et aux besoins d'activité et de revenu des ménages, dans une société qui s'urbanise à un rythme accéléré, avoisinant les 3,3 % par an, entre 2010-2015.

« Le taux de chômage officiel avoisine les 35 %, avec 150 mille jeunes qui entrent chaque année sur le marché du travail. Dans un tel climat, les jeunes font face à un chômage de longue durée et de sous-emplois », affirme le PREPOC ajoutant que le chômage frappe également les jeunes universitaires qui ont de plus du mal à trouver du travail à cause de la faiblesse de la demande de travail dans l'économie nationale. Ils demeurent au chômage pendant une longue durée jusqu'à même se décourager parfois à ne plus chercher de l'emploi.

Après des années passées sans prendre des mesures pour augmenter le nombre d’emplois dans le pays, le gouvernement via le document préparé par le ministère de l’Économie et des Finances (MEF) et le ministère de la Planification de la Coopération externe (MPCE) avec l’implication de plusieurs institutions publique, de la société civile, des experts nationaux et internationaux, on voit que les autorités envisagent de prendre un ensemble de mesures pour s’attaquer aux problèmes du chômage.

« L’emploi est au cœur du plan de Relance économique Post-Covid-19 et de la vision du Gouvernement d’Haïti. Il constitue l'un des objectifs de Développement durable (ODD), donc une priorité pour lequel l'État haïtien s'engage en comptant avec la coopération internationale », argue le gouvernement dans le PREPOC, document-cadre visant à redresser l’économie nationale.

Aux termes de la mise en œuvre du programme d’actions prioritaires pour le compte du PREPOC 2020-2023 dans le secteur de l’emploi, notre lecture nous permet de voir que le gouvernement espère améliorer significativement les principaux indicateurs de performance de ce secteur.

Le principal objectif du gouvernement dans ce cadre est de stimuler la création d'emplois et des revenus, et en même temps de formuler et de planifier des politiques actives pour la création soutenue de nouveaux emplois dans le moyen et le long terme.

À cet effet, les rédacteurs de ce plan estiment que la politique active de l’emploi devra être mise en œuvre afin d’optimiser la création d’emplois en Haïti en profitant notamment du processus de relèvement des activités économiques. Cette politique de promotion de l’emploi s’articule autour de 4 objectifs spécifiques. « Cette politique doit faciliter la création d’emplois et de revenus d’urgence ; contribuer à la création d’emplois dans le secteur privé à travers notamment les Micro et les Petites Moyennes Entreprises (MPME) ; promouvoir l’emploi des jeunes ; favoriser un cadre renforcé de gouvernance du marché du travail ».

Toutefois, les informations fournies font savoir que le gouvernement entend d’augmenter le nombre d’emplois directs créés dans les secteurs porteurs de l’économie en moyenne 5000 par année. Puis, insérer 10 000 jeunes diplômés dans des programmes de stage
aussi, le gouvernement a pour ambition de créer 5000 emplois d’urgence par année et d’insérer 500 handicapés par année dans des programmes de stage, octroyer du crédit au moins à 1000 entreprises appartenant à des jeunes par année et mettre place d’un mécanisme prévisible de détermination des salaires minimums, sont également les politiques de promotion du gouvernement dans le PREPOC 2020-2023 pour le secteur de l’emploi

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [3063]