RTPacific Contact Avis
 
26° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Thiotte: Madecth organise sa première édition de l’éducation environnementale en milieu scolaire

Thiotte: Madecth organise sa première édition de l’éducation environnementale en milieu scolaire



Le Mouvement d’appui pour le Développement des Collectivités territoriales haïtiennes (MADECTH), par le biais de sa coordination communale de Thiotte (CCT), a organisé, les 20, 21 et 22 mars 2021, trois journées d’activités pour marquer la Journée internationale des Forêts et la Journée mondiale de l’eau, célébrées respectivement chaque 21 et 22 mars. Cette activité, selon la CCT, s’inscrit dans le cadre de l’implémentation du programme d’Éducation relative à l’environnement et au développement durable en milieu scolaire (ErEDD / MS), a fait la Coordonnatrice communale, également responsable de Genre au sein du comité central du MADECTH, l’ingénieur en développement Bejiline Fidèle.

« Forêts des Pins, bien commun, priorité humaine, restaurons-la ! », a été le thème de la première édition de cette activité pour, non seulement, conscientiser des centaines d’élèves sur la nécessité de protéger l’environnement et de devenir un écocitoyen, mais aussi de faire ressortir l’importance et la relation qui existe entre forêts et eau pour assurer la survie des êtres vivants, notamment l’Homme.

Les établissements scolaires : Institution Eben-Ezer de Thiotte, École Nationale de Thiotte, Collège Jn XXIII de Thiotte ont participé grandement à la réussite de ces activités. Durant ces trois jours, Visite guidée à forêts des Pins, émissions radiophoniques, séances de partage d’informations et d’échanges avec des ‘élèves issus de différents établissements scolaires de la commune étaient parmi les principales activités réalisées. Toutes ces activités ont été réalisées sous l’égide de la coordonnatrice communale de Thiotte.

Par cette initiative environnementale en milieu scolaire, l’objectif visé par l’équipe du MADECTH est de contribuer à faire de nos jeunes de futurs citoyens sensibles aux options qui s’offrent à eux pour protéger la planète. « Inculquer aux enfants des notions ayant rapport au concept de protection de l’environnement et du développement durable leur permettant de développer, entre autres, des stratégies pour devenir de citoyens responsables, éviter le gaspillage et, du même coup, réduire leur empreinte écologique c’est notre engagement », a expliqué Bejiline Fidèle, qui se dit être fière d’avoir pris la décision de mettre la projection sur sa ville natale.

Il importe de rappeler que la forêt des Pins se situe à plus de 2.000 mètres d´altitude dans le massif de la selle. Elle concentre une vaste forêt tropicale de conifères et alimente beaucoup de villes dans le pays avec sa diversité en espèces de plantes. Malgré sa biodiversité abondante, la déforestation de la forêt a été très visible et alarmante en 2020. En avril 2020, près de vingt-sept (27 ha) de cette réserve écologique ont été touchées par le feu.

Le déboisement de la forêt est dû aux exploitations des arbres chaque jour pour les besoins de la population locale et des entreprises. Le charbon de bois représente le gagne-pain des habitants de cette zone, ce qui occasionne la coupe abusive des arbres. Les habitants de la zone pratiquent la déforestation pour faire de l´agriculture, du charbon de bois et aussi des meubles pour subvenir à leurs besoins. Ce patrimoine de l’État, étendu sur 32 000 hectares de terre, est surveillé par seulement sept gardes forestiers, déployés pour protéger cet espace, selon les informations disponibles.

Et depuis ces dernières années, les habitants de Fonds-Verettes et Mapou (localité de la région) souffrent déjà les conséquences de la disparition de cette Forêt.

Afin de trouver des solutions à la dégradation continue de la Forêt des Pins, les autorités doivent mettre une politique environnementale et incorporer des mesures relatives aux changements climatiques, des stratégies et la planification nationale pour protéger la forêt.

Peterson Jean Gilles




Articles connexes


Afficher plus [3090]