S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Démocratiquement votre !

Démocratiquement votre !



Définitivement la démocratie à l'américaine vient de perdre de sa superbe, en cette journée historique du 6 janvier 2021, avec l'assaut du Capitol par les pro-Trump. Le président sortant persiste et signe. Il refuse toujours d’admettre la victoire de son adversaire démocrate élu Joe Biden, qui, logiquement, doit être investi en ses fonctions le 20 janvier prochain.

De loin, on sent venir le pire, si cette crise sociopolitique n'est pas bien gérée dans les jours, les semaines et les mois à venir. L'Amérique est malade. Les États-Unis sont épuisés. Le peuple américain est fatigué de continuer à porter ces masques d'une démocratie trop coûteuse et trop contrastante. C’est la fin des illusions. C'est la confusion dans les jeux de rôle. Il est venu le temps pour les démocrates et les républicains de se regarder dans un miroir !

Drame politique et populaire. Qui l'aurait cru ? Le peuple souverain du pays des donneurs de leçons vient de faire son entrée en scène pour contester le verdict des urnes. Semble-t-il, il ne croit pas ou presque plus aux Grands Électeurs. Sous l'influence et l'impulsion de leur leader plus chimérique que charismatique, les sympathisants du perdant demandent des comptes. À défaut de recompte des voix, ils choisissent la voie la plus facile. Celle de réinventer l'Amérique à l'aune des petites démocraties emprisonnées entre l'ingérence et l'assistanat.

C’est avec stupéfaction que nous découvrons, une fois pour toutes, le vrai visage de cette puissance qui vantait son leadership et la solidité de ses institutions. Désormais et en réalité, cette posture est devenue superficielle.

C’est un camouflet à cette démocratie que les États-Unis tentaient d’apprendre à ce peuple meurtri qui habite un petit pays à genoux depuis plus de 1915 ans dans l'arrière-cour du grand voisin.

Derrière ce sombre tableau que les États-Unis vient d'exposer à la face du monde, il n'y pratiquement pas lieu de se réjouir. Pour reprendre les conseils du chanteur Belo, il serait mieux de ne « Pa ri nan malè m ».

La diaspora haïtienne vivant aux États unis est certainement surprise, en regardant les scènes du Capitol, ce 6 janvier 2021, qui semble annoncer le déclin de la suprématie démocratique ou la mort du roi. Tout simplement !

Pour les dirigeants politiques et membres de l'opposition, cette nouvelle page d'histoire dans la démocratie américaine offre l'occasion historique pour Haïti de changer positivement l'ordre des choses. L'année 2021 est un laboratoire de gestion des grands défis. À vous de les relever en plaçant la barre plus haut et en imposant une nouvelle approche démocratique.

Dans un mois un jour, les élites politiques haïtiennes auraient tout intérêt à surprendre le monde, en acceptant la culture du compromis et non les dérives institutionnelles comme modèle démocratique. À qui profiteront les évènements du Capitol de ce 6 janvier 2021 en Haïti ? Pourquoi Haïti aurait intérêt à ne pas imiter cette méthode populiste, destructrice et dégradante du peuple souverain dont il s'est fait maitre pendant longtemps de façon stérile ?

Démocratiquement votre ! Haïti doit faire très attention avec cette nouvelle crise à l'américaine qui se dessine en ce moment. Tout en observant avec attention et en alimentant les débats autour de la roue démocratique ou karmique qui tourne pour le peuple américain, nous devons nous rappeler que contrairement aux États-Unis, chez nous, en Haïti, la faiblesse et l'absence d'institutions régaliennes rendraient encore plus difficile la tâche en cherchant à agir de la sorte. Comme une lettre morte, la violence des bourreaux et les cris de désespoir des victimes ne seront pas entendus par le puissant voisin trop occupé à laver en famille ses linges sales.

Détrompez-vous une fois pour toutes ! Haïti n'a pratiquement rien à gagner dans le déclin comme dans la bonne santé de la démocratie américaine. Aux Haïtiens de s'entendre entre eux et de s'engager pour un futur plus harmonieux et constructif.

Dominique Domercant




Articles connexes


Afficher plus [1190]