S'identifier Contact Avis
 
28° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Confusions

Confusions









Aurait-on atteint le fond ? Serait-il possible d’aller plus bas ? Beaucoup de citoyens se posent la question au regard de ce que nous vivons actuellement. Au niveau de l’économie, nous frisons la catastrophe avec une gourde qui atteint la barre de 75 pour 1 dollar américain. La corruption bat son plein dans tous les secteurs. La bêtise et l’insécurité se donnent la main dans une alliance tout à fait inédite. Des chefs de gangs interviennent en direct dans des émissions radiophoniques. Des journalistes peuvent les appeler. Curieusement, la Police nationale ne semble pas avoir les mêmes informations alors qu’on sait comment il est facile de localiser quelqu’un à partir d’un simple appel téléphonique surtout si l’individu recherché prend son temps à s’afficher sur les ondes en déclarant par exemple que si l’autre chef de gang l’attaque il répliquerait avec des fistibal et des roches. Les chefs de gangs se mettent à l’école de nos politiciens. Ils nous prennent pour des imbéciles.

L’affaire Petrocaribe empoisonne la vie nationale d’autant plus qu’elle est devenue le cheval de bataille de certaines personnes qui pourraient être elles-mêmes impliquées dans ce vaste scandale de corruption. Mais l’affaire, pour certains, n’est pas de mettre fin à la corruption endémique qui ronge notre État, mais de déchouquer le Gouvernement. Thémistocle Epaminondas Labasterre se serait lui aussi servi à fond du dossier Petrocaribe s’il vivait dans ces temps troubles. On veut prendre la place de l’autre pour reprendre les mêmes pratiques. Ce n’est pas par hasard qu’on observe une telle absence d’idées et de discours.

Le drapeau noir et rouge de triste souvenir est brandi par un leader politique. On aurait descendu le bleu et rouge à Vertières. Toute la société et les réseaux sociaux en particulier se sont prononcés, pour ou contre l’audace de Moïse Jean-Charles.

Mais les débats autour des symboles ou de l’histoire du drapeau paraissent bien fades, pour ne pas dire ridicules, vides de sens devant ce qui se passe au quotidien dans la cité. L’insécurité s’installe. Les gens ont peur. On perd de plus en plus confiance en l’avenir. La gourde comme nous l’avons souligné plonge. Pour arrêter la chute, il faudrait des hommes d’État, un vrai Gouvernement. L’État devrait donner d’abord l’exemple de la rigueur. Les gaspillages que tous les citoyens connaissent. Les privilèges octroyés à des fonctionnaires, à des parlementaires d’aucune utilité pour la nation. La question de l’insécurité et des gangs pourrait être résolue en un tour de main s’il n’y avait pas tant de complicités entre le pouvoir politique, le pouvoir économique et le banditisme. Un certain pouvoir avait ouvert la boite de Pandore en recevant des chefs de gangs comme si de rien n’était au Palais national. Les autres pouvoirs, soucieux seulement de durer pour s’empiffrer, n’ont pas fait mieux. Si bien, qu’aujourd’hui, nous nous retrouvons dans une situation qui peut déboucher sur n’importe quoi.

Le maître mot maintenant est “confusion” à la veille du 18 novembre, date de la commémoration de la bataille de Vertières. Une naissance héroïque pour aboutir à ce que nous vivons aujourd’hui. Confusion générale. On sème partout la confusion pour que le chaos perdure et qu’aucune justice ne soit possible dans ce pays. Ainsi, ceux qui profitent des ténèbres peuvent s’estimer à l’abri de tous les dangers.

Dans la Bible, il est dit malheur au royaume dont le prince est un enfant.
Il faudrait réfléchir à ces mots de sagesse.

Gary Victor



Articles connexes


Afficher plus [777]