S'identifier Contact Avis
 
22.58° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Konbit Soup Joumou, une première édition réussie

Konbit Soup Joumou, une première édition réussie








Comme annoncé sur les réseaux sociaux et dans certains médias de la capitale, mardi 1er janvier dernier à Vivy-Mitchel s’est réalisé un grand évènement, il s’agit du Konbit Soup Joumou, qui s’est tenu au restaurant Le Liancourtois. Plusieurs jeunes leaders et entrepreneurs ont, à cet effet, fait le déplacement. Ainsi, ces derniers se sont-ils fait le plaisir de fêter le 215e anniversaire de l’indépendance en compagnie de l’invité du jour, Harry Nicolas dit Mèt Fèy Vèt, en dégustant la soupe nationale préparée par la chef Phanise Rosembert.


Suite au malheureux constat de la dévalorisation de notre tradition culinaire, de consommer et partager la soupe de giraumon le 1er janvier, Nathalie Mondésir, initiatrice de ce projet couronné de succès par les participants, a jugé nécessaire de réunir un ensemble de jeunes dynamiques et consciencieux afin de redonner vie à cette tradition combien importante dans notre culture. En Konbit, comme son nom l’indique, ils se sont associés pour peindre le 215e anniversaire de l’indépendance, malheureusement passé inaperçu pour plus d’un, en une couleur locale pleine de vie et d’espérance.

À l’accueil, vêtues à l’haïtienne, de magnifiques hôtesses, l’une au sourire plus radieux que l’autre, pour souhaiter la bienvenue aux participants. À l’intérieur se dégageait l’amour fraternel entre ces jeunes. Il régnait un désir de vivre ensemble et de reconstruire une nouvelle Haïti libre et prospère. Les jeunes, présents à cette activité, se sentaient plus que jamais haïtiens, quand ils entonnaient les vers de l’hymne national avec la charmante Kathia Bazile.

Tout en partageant des tasses de thé et des morceaux de cassave, ils frappaient ça et là des dominos. Ainsi, d’un côté à l’autre, résonnaient les « 2 kabès » et des rires aux éclats comme pour se moquer de ceux qui encaissaient les points avec ses feuilles à la bouche, comme notre belle tradition de ce jeu l’exige. Pour ceux qui ne s’y connaissent pas au domino, il y avait à leur disposition un autre jeu de société ancré dans notre culture qu’est le jeu de cartes, qu’ils maniaient à leur guise en « Kawo » ou « Kazino » sous le rythme des classiques de la musique haïtienne. L’ambiance n’était pas réservée qu’aux adultes, car les plus petits prenaient aussi leurs pieds dans ce Konbit. Des cordes, Marelle, balançoires, entre autres, faisaient le bonheur des enfants.

La chef Phanise Rosembert est celle ayant préparé la soupe qui a réuni ces jeunes en Konbit. Ce met que les participants ont pu consommer à volonté s’est trouvé au milieu de trois grandes pierres combien symboliques, « Twa pitit depi youn pa la de lòt yo pap ka sèvi ». Un symbolisme qui les a rappelés les vieilles traditions porteuses de notre identité haïtienne. Et c’est ce que Harry Nicolas, dit Mèt Fèy Vèt, a préconisé dès son arrivée. Il en a profité également pour faire l’historicité de la soupe de giraumon dans notre culture. « Mettre un terme dans cette tradition culinaire, c’est oublier d’où l’on vient et ce qu’on est en tant que peuple libre », c’est ce que les patriotes de ce jour auront retenu de son discours. Tout de suite après, les organisatrices ont remercié et honoré des personnalités et institutions qui se sont mises disponibles pour rendre possible ce grand événement, avant de remettre le podium à l’association PASSAJ de Ginite Popote qui a assuré la partie culturelle avec ses jeunes lycéens talentueux.

Beaucoup de jeunes porteurs d’idées novatrices ont payé leur présence à cette activité. C’est le cas de Roody Stanley Penn de PoliticoTECH, Louino Robillard de Konbit Bibliyotèk Site Soley, Remise Belizaire de Konbit Sosyo- Kiltirel Tomond, Laïka Mezil de Innov’Action Haïti, Ginite Popote de PASSAJ et Angelore Raymond de YO-LA. Cette dernière a mis à la consommation du public ses produits locaux.

Après une bonne dégustation, les participants ont clos le “Konbit” dans une ambiance festive, au ton de ce carnaval revendicatif signé Brother’s Posse, dont les paroles ont été le refrain du jour « Mare yo, Mare yo, Mare yo » pour dire aux politiques qu’il est temps de redonner vie à notre belle Haïti.

Luczama Statler



Articles connexes


Afficher plus [2996]