S'identifier Contact Avis
 
22.58° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sports rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Ces échecs qui font peur

Ces échecs qui font peur








Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a publié le vendredi 4 janvier 2019, les résultats complets des examens du bac permanent de décembre 2018. Ces résultats accusent un faible taux de réussite de 25,78 % sur tout le territoire national. Sur un total de 29 767 participants, seulement 7 673 candidats sont admis.



Après l’échec cuisant des étudiants en sciences infirmières aux examens d’État du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), vient le tour du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) de rendre publics, le vendredi 4 janvier, les résultats du bac permanent ayant eu lieu du 17 au 20 décembre 2018. Sur un ensemble de 29 767 participants, seulement 7 673 ont pu réussir ces examens. Ce qui donne un taux de réussite de 25,78 % au niveau national.

Des dix départements du pays, c’est le département des Nippes qui accuse le taux de réussite le plus élevé soit 53,38 % contre 15, 85 % du département du Sud-Est, le taux de réussite le plus faible. Ce qui fait que pour le Sud-Est, sur 751 participants, 119 sont admis, et pour le département des Nippes, 434 candidats sont admis sur 3 118 participants.

Pour les autres départements, les résultats sont ainsi repartis. Le département de l’Ouest qui compte le plus grand nombre de participants soit un total de 12 390 voit seulement 2 634 candidats admis, soit un taux de réussite de 21,26 %. Le département de l’Artibonite accuse un taux de réussite de 26,72 % soit 833 candidats admis sur 3 118 participants.

Quant au département du Nord, 503 candidats ont réussi sur 2 738 participants. Ce qui donne un taux de 18,37 %. Pour le Nord-Ouest, le taux de réussite indique 17,82 % avec la participation de 2 738 pour 503 candidats admis. Le Nord-Est de son côté, pour un ensemble de 2 845 participants, seulement 1 222 sont admis. Soit un taux de réussite de 42,95 %.

Pour le département du Sud, le taux de réussite est de 26,32 % soit 289 candidats admis sur 1 098 participants. 373 candidats sont admis dans la Grand’Anse parmi les 1 060 qui ont participé. Et le taux de réussite pour ce département est de 35,19 %. Pour ce qui est du département du Centre, 1 840 participants ont pris part et 711 candidats sont admis pour un taux de réussite de 38,64 %. C’est le Bureau national des examens d’État (BUNEXE) qui ont révélé ces informations.

Du côté du ministère de la Santé publique et de la population (MSPP), le résultat des examens d’État des étudiants en Sciences infirmières n’est pas trop différent. Le taux de réussite est de l’ordre de 19 %. Sur 72 institutions ayant pris part à ces épreuves, on dénote 13 qui n’ont de pas candidats admis. Ce qui interpelle plus d’un quant à la qualité de formation que reçoivent les participants.

Quand le bac permanent fait échec, les examens d’État des Sciences infirmières font échec, l’on se demande jusqu’à quand le MENFP et le MSPP vont assumer leurs responsabilités pour augmenter le taux de réussite. Car, si l’éducation est la base de tout développement et la santé, de son côté, représente le premier des biens en dépit d’un travail bien rémunéré, des hommes formés et en santé se révèlent une nécessité pour un développement durable.

Wisly Bernard Jean-Baptiste



Articles connexes


Afficher plus [2996]