S'identifier Contact Avis
 
26.42° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
25 ans d’épiscopat, Mgr Duracin fait ses adieux

25 ans d’épiscopat, Mgr Duracin fait ses adieux








Dorénavant Jean Zaché Duracin appartient au patrimoine des anciens évêques de l’église anglicane d’Haïti. Le vendredi 1er mars 2019, il a célébré sa messe d’adieu laissant ainsi son siège vaquant, sans remplaçant immédiat. Un comité permanent assure l’intérim en vue de la réalisation d’élections crédibles pour remplacer le vétéran monseigneur. Une tâche qui s’annonce délicate vu les controverses qui pendent à un fil l’avenir de cette église qui n’a pas pu élire démocratiquement son nouveau berger.

Monseigeur Jean Zaché Duracin rentre définitivement dans le patrimoine de l’église épiscopale d’Haïti comme ancien évêque diocésain, le 1er mars 2019 après 41 ans de ministère. Au hangar abritant la Cathédrale Sainte Trinité, l’évêque vétéran a célébré sa toute dernière messe comme épiscopat de la communion anglicane d’Haïti laissant derrière lui un vide institutionnel que le comité permanent de l’église faisant office d’autorité ecclésiastique doit combler pour revenir à la situation normale, en l’occurrence, élire un nouvel épiscopat à la tête de l’église. Tâche qui se révèle d’une délicatesse extrême en considérant le schisme tacite qui ravage le clergé anglican d’Haïti depuis certains temps.

La messe a été célébrée dans sa toute solennité, avec bien sûr des absences remarquables au rend des ministres ordonnés. Plusieurs personnalités dont des représentants du gouvernement, du pouvoir judiciaire, des droits humains, de la Police nationale d’Haïti (PNH), de hauts cadres de l’Église Catholique, entre autres, ont par leur présence rehaussé l’éclat de cette célébration qui concrétise le départ pour la retraite canonique du monseigneur Duracin qui a passé 25 ans à la présidence de cette confession religieuse. Quant aux propos élogieux, il n’en manquait pas. C’était la partie la plus émouvante de la cérémonie. Tenant compte de ces témoignages, l’ancien, désormais, chef de l’église anglicane d’Haïti peut partir avec la conscience tranquille pour avoir, selon les écritures bibliques lues en l’occasion, fait fructifier les oeuvres du Seigneur.

Monseigneur Duracin, comme d’ailleurs, n’a pas été abondant sinon que de remercier tout le monde pour leur support. Conscient qu’il n’a pas pu élire son successeur suivant le voeu et la tradition de l’église, le premier administrateur de cette confession religieuse, jusque là, nourrit le noble espoir de voir le comité assurant l’intérim réalisé ce grand travail. Ainsi, a-t-il remis en main propre la crosse épiscopale au président de ce comité, le révérend Fritz Desiré, soutenant de façon humoristique : « ce n’est pas à toi. Je te la passe pour la remettre à celui qui viendra après moi ».

Partant ainsi, 25 ans après à la retraite, le monseigneur ne semble pas s’inquiéter de l’avenir de la communauté en dépit de l’hostilité de certains membres du clergé. Il se fait surtout du souci pour le pays, la dégringolade de la situation sociopolitique et économique du pays qui n’est pas sans conséquence sur la vie de ses fidèles, et par ricochet, de l’église. Pas d’un air joyeux ni déçu non plus, le berger anglican d’Haïti a invité son église, en terme de souhait avant de partir, à la méditation à travers un verset biblique très instructif. « Je vous laisse avec la deuxième lettre de Paul aux Corhintiens à méditer et à vivre au quotidien », exhorte-t-il à ses fidèles tout en saluant la présence de tout un chacun qu’il considère comme une expression d’amour, de réconfort, de fraternité et de solidarité à son égard.

Dans son homélie de circonstance, le curé de la paroisse épiphanie, également président du comité permanent assumant toutes les charges durant la vacance épiscopale, Fritz Desiré, au lieu de tresser à l’endroit du vétéran évêque des bouquets, il a surtout axé son message sur une sorte d’exhortation au fidèle anglican. Ce, au regard de l’intention de l’évangile du jour. « À travers cette célébration, nous rendons hommage à celui qui est l’alpha et l’oméga. Comme le dit la parabole des trois talents, il nous est un impératif de faire fructifier l’oeuvre du maitre. Soyez humble. Les frustrations, les difficultés, les obstacles seront toujours là, néanmoins notre relation avec le Christ va au-delà. Travaillons pour construire une charité véritable, cultivons la fraternité, l’amour mutuel et la communion. Vivez dans l’unité, car le Christ n’est pas divisé », invite le prédicateur suppliant toutefois les fidèles dans leur ensemble à prier pour l’évêque parti en retraite et sa famille, l’église et tous les membres du clergé.

Même quand l’évêque a remis la crosse épiscopale, l’église anglicane d’Haïti, dans une tradition de suite apostolique, demeure sans berger président, l’un des points noirs affectant son long passage à la tête de cette communauté chrétienne. De toute façon, cette tâche est incombée au comité permanent qui gère, quoiqu’on dise, les rênes de l’église en absence d’un évêque coadjuteur. Ce comité dont le mandat est renouvelable au tiers chaque année est composé de six personnalités, dont trois prêtes et trois laics. Ce comité, précise son président, assurera toutes les charges administratives et, au regard du canon 13 des canons de l’église épiscopale des États-Unis d’Amérique, se réserve le droit d’inviter, pour les exercices épiscopales (ordination et confirmation), un autre évêque en situation régulière, et ce, en accord avec l’évêque président et primat de l’église. Cette autorité dont jouit le comité permanent, a fait savoir, Fritz Desiré, émane de l’article 4 de la constitution et canon de la convention générale de l’église épiscopale des USA.

S’il est vrai que sous la direction de son excellence Duracin, beaucoup de crises ont terni l’image de l’église dont les dernières élections contestées, il est aussi vrai d’apprécier ses efforts et ses réalisations. Et c’est dans cette veine que l’ancien administrateur de la cathédrale Sainte Trinité, Fritz Desiré, a salué la fructification de son évêque. « Sous son administration, il parvient à réaliser des choses importantes notamment, la réouverture du séminaire théologique, l’ouverture de l’université épiscopale (UNEPH), l’école des infirmières devenant aujourd’hui faculté des Sciences infirmières de Léogâne (FSIL), l’aménagement et l’agrandissement de plusieurs églises et écoles, la création du bureau anglican de l’éducation en Haïti (BAEH), entre autres », soutenant dans la foulée qu’au début de son mandat l’église anglicane d’Haïti contenait 34 prêtres, 4 diacres et 82 paroisses, pour l’heure elle en compte plus de 80 ministres ordonnés et environ 218 congrégations.

Né à Petit harpon, une des localités de la section communale Fond des boudins de Léogâne, marié et père de quatre (4) enfants, Jean Zaché Duracin, a choisi de vouer sa carrière à la cause de l’église anglicane d’Haïti. Intégré en 1973 le séminaire théologique, mgr Duracin fut reçu au diaconat quatre ans plus tard soit en septembre 1977. Neuf (9) mois après (mai 1978), il est ordonné prêtre de l’église avant d’obtenir la confiance de la communion le propulsant évêque diocésain le 16 décembre 1992. Prêtre administrateur d’alors de la cathédrale Sainte Trinité, il fut consacré le deux (2) juin 1993 et installé pour l’exercice de l’épiscopat le 16 décembre 1994. Grâce à ce sacre, il devient le cinquième évêque de l’église anglicane d’Haïti aussi le deuxième des indigènes. À son installation, cette église comptait deux (2) évêques retraités..

Les noms des membres du comité permanent :

Fritz Désiré, président

Kesner Ajax, secrétaire exécutif

Michelin Saint-Louis

Roselène Louis-Charles

Micar Desjardin

Jean Jimmy Plantin

Daniel Sévère



Articles connexes


Afficher plus [3050]