S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Habitation Hatt : un quartier qui souffre de l’absence d’infrastructures routières

Habitation Hatt : un quartier qui souffre de l’absence d’infrastructures routières








Située à l’intérieur de Delmas 31, l’habitation Hatt fait face, depuis plusieurs années, à de mauvaises infrastructures routières. Trois ans après le début de la construction de la route, les riverains se plaignent de n’être pas encore touchés par le projet.

Comme dans plusieurs départements du pays, le problème d’infrastructures routières se fait notamment remarquer dans le département de l’Ouest. Qu’on soit habitant de la zone ou passager, il est évident pour tous que la route de l’Habitation Hatt, à Delmas 31, est confrontée à de graves problèmes d’infrastructures routières.

Les infrastructures de base sont à peu près inexistantes dans cette section où habitent plus d’un millier de personnes. Les riverains appellent les autorités concernées à leur porter secours. L’absence de ces infrastructures de base est un problème majeur confronté depuis environ trois ans, si l’on en croit Richard Lubin, un habitant depuis 7 ans.

« L’histoire de cette route, c’est comme un jeu de “Titato”. Les autorités jouent ce jeu depuis plus de trois ans. Toujours des promesses, uniquement des promesses. Après tous ces mois, aucun résultat concret n’est obtenu. La poussière devient notre plus fidèle voisin, et on est obligé de s’y habituer », déplore Richard qui estime que l’inachèvement du projet est un manque de respect envers les habitants.

Pour Ambroise Charles, un jeune de la zone, les habitants ont dû mal à vaquer à leurs occupations puisque la route est impraticable. « La mauvaise qualité des différents tronçons de route est à la base de plusieurs accidents », a-t-il relaté, rappelant le nombre de morts et de blessés enregistrés chaque année. « Les autorités locales ne se souviennent jamais de nous », a-t-il poursuivi.

Cependant, selon d’autres citoyens, le non-achèvement de la construction de la route est dû à la complicité des autorités de la mairie avec quelques bourgeois de la zone, ayant des appartements et des chambres à louer.

« Ils nous avaient promis de tout terminer, mais arriver tout près de ces hôtels et appartements à louer, ils ont bouclé leurs travaux », raconte une dame. « Les responsables de la mairie avaient même promis avec les moyens du bord de réaliser des travaux de réhabilitation et de positionner des panneaux de signalisation le long de la route, notamment dans les points dangereux afin de limiter les dégâts matériels et humains », a-t-elle poursuivi, rêvant un quartier propre et attirant.

Toutefois, si certains travaux routiers commencent dans plusieurs quartiers de la commune de Delmas, d’autres ne sont pas encore touchés et des interventions des autorités concernées sont encore réclamées.

Moïse Saint-Eloi



Articles connexes


Afficher plus [3426]