S'identifier Contact Avis
 
25.77° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
MDE : vers un nouveau guide pour les secteurs d’agriculture, d’énergie et de transport

MDE : vers un nouveau guide pour les secteurs d’agriculture, d’énergie et de transport








Le Ministère de l’Environnement (MDE), de concert avec le PNUD, a lancé, le jeudi 4 avril 2019, à l’hôtel Montana, un atelier de travail de trois jours sur la présentation du Guide pratique de mise en route des processus d’aide multicritère à la décision pour les secteurs d’application. Une telle activité vise entre autres, à « consolider et valider les listes des enjeux et des acteurs à prendre en compte dans les processus de planification des programmes pour les secteurs de l’agriculture, énergie et transport ».

Après avoir présenté officiellement, le jeudi 21 mars 2019, le Guide méthodologique sur les audits environnementaux et sociaux, le ministère de l’Environnement (MDE) conjointement avec le programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) a procédé, à l’Hôtel Montana, au lancement d’un atelier de présentation et de validation d’un nouveau document. C’est le « Guide pratique de mise en place d’un processus d’aide multicritère et multiacteurs dans le cadre de l’évaluation environnementale stratégique en Haïti : étape et outils ». Se tenant sur 3 jours à partir du jeudi 4 avril 2019, avec des cadres du Bureau national de l’Évaluation environnementale (BNEE), de l’Agence nationale des Aires protégées (ANAP) et une équipe d’experts venant d’une Université du Canada, l’atelier de consultation vise trois objectifs.

En effet, ces objectifs consistent tout d’abord, à « consolider le Guide méthodologique général de l’évaluation environnementale stratégique (EES) par les principaux acteurs impliqués dans le processus de planification stratégique et d’évaluation environnementale. Puis, à « consolider et valider les listes des enjeux et des acteurs à prendre en compte dans les processus de planification des programmes pour les secteurs de l’agriculture, énergie et transport ». Et enfin, à « mettre en place un exemple pratique d’une EES interactive, basée sur la simulation d’un processus d’aide multicritère à la décision (AMCD) ».

Empêché, le ministre de l’Environnement, Joseph Jouthe, s’est fait représenter par son chef de cabinet, à savoir Emmanuel Philippe. En effet, ce dernier laisse entendre que le contexte de cet atelier répond au besoin pour le PNUD d’appuyer le MDE. Pour lui, l’atelier va permettre au ministère de l’Environnement et autres secteurs connexes à l’environnement de « disposer d’un instrument stratégique en plus pour mieux cerner les dimensions environnementales des problèmes dans le processus de planification et sujets à des solutions durables ».

Selon le chef de cabinet, le BNEE qui assure la mise en oeuvre du système national d’évaluation environnementale tout en faisant sa promotion ne peut répondre à sa mission « sans la disposition d’outils efficaces ». En ces trois journées, M. Philippe, parlant au nom du ministre, dit espérer que d’importantes contributions seront apportées par ceux et celles qui ont payé de leur présence à l’atelier.

De son côté le représentant résident du PNUD en Haïti, Fernando Hiraldo Del Castillo, a fait savoir que la situation environnementale d’Haïti devient de plus en plus fragile. « Les défis écologiques auxquels Haïti fait face sont nombreux », affirme M. Castillo ajoutant que selon les dernières études, les projections dans le futur pour le pays ne sont pas très optimistes. En effet, il parle de « risques imminents liés au niveau de la mer menaçant ainsi les infrastructures et les écosystèmes côtiers » tout en se référant aux données scientifiques.

Fort de ces faits, le représentant résident du PNUD croit qu’il est important de renforcer la capacité du gouvernement haïtien. M. Castillo appelle à intégrer la durabilité environnementale aux politiques, programmes et projets de l’État haïtien. En ce sens, dit-il, cela va assurer un développement durable basé sur les patrimoines environnementaux du pays. M. Castillo croit que l’élaboration de ce guide pour la prise de décision va contribuer à la mise en oeuvre des objectifs de développement durable (ODD) adoptés par Haïti. Le représentant en a profité pour féliciter le gouvernement et le MDE pour les actions prises en faveur de la préservation et l’amélioration de l’environnement.

Il faut souligner comme résultats attendus à la fin de cet atelier consistant à valider un document-cadre pour les secteurs d’agriculture, d’énergie, et de transport, les « participants seront en mesure de comprendre la base de l’évaluation environnementale stratégique, son application et les processus d’aide multicritère à la décision (AMCD) et de son application ».

Wisly Bernard Jean-Baptiste



Articles connexes


Afficher plus [3237]