S'identifier Contact Avis
 
26.34° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
« Yogann ap pedale » se veut une activité touristique d’envergure

« Yogann ap pedale » se veut une activité touristique d’envergure








Le 21 avril 2019 ramènera la troisième édition de « Yogann ap pedale ». En vue de combler toutes les attentes, beaucoup de dispositions sont déjà prises pour accueillir les participants d’où ils viennent et, du coup, ouvrir, une nouvelle fenêtre sur la cité d’Anacaona, ville de grande tradition touristique.

Dans le but de renouer avec la pratique ancienne de la commune Léogânaise, en l’occurrence : monter à bicyclette ; la jeunesse de la cité, de concert avec la diaspora, a inauguré, depuis l’année 2017, une activité novatrice qui accueille des centaines de citoyens venus pour quelques heures se refamiliariser avec les pédales de leur bicyclette. Une pratique longtemps révolue par la prolifération des motocyclettes au niveau de la commune.

Inspiré d’une activité réalisée en Belgique, « Yogann ap pedale » est à sa troisième édition. Contrairement à la dernière édition qui a accusé une affluence importante, cette année, le comité organisateur veut faire de cette activité programmée pour le jour de la Pâque un événement grandiose. Toutes les dispositions sont déjà prises à cet effet, selon les organisateurs pour le bon déroulement de la caravane.

« Yogann ap pedale », outre une activité sportive et de sensibilisation, se veut un rendez-vous touristique de grand calibre. C’est pour, entre autres, raisons qu’elle est réalisée depuis 2018, le jour de la Pâque. Une date où la cité d’Anacaona est en liesse avec la traditionnelle festivité de rara. « À la suite de la première édition, nous avons fait l’objet de grandes critiques de la part de la diaspora qui a salué l’initiative tout en jugeant que nous avons choisi de les exclure en organisant l’activité le dimanche gras. Elle nous a enjoint de revoir la date pour le dimanche de Pâque, jour de retrouvailles de la diaspora léogânaise », a fait remarquer Gérald Toussaint, responsable des affaires étrangères de « Yogann ap pedale » (YAP).

« Nous attendons que tous les visiteurs prennent part à cette activité. L’année dernière, des amis de Gressier ont participé avec nous et, cette année encore, des membres de la diaspora nous informent qu’ils hébergeront des visiteurs afin de prendre part non seulement à la festivité du Rara, mais aussi à YAP », a-t-il ajouté invitant toute la population à venir se dégourdir. Il rappelle dans la foulée la nécessité pour que chaque participant donne une contribution de 25 gourdes à YAP pour la reconstruction de l’église Sainte-Rose de Lima, détruite lors du séisme du 12 janvier 2010.

YAP s’inscrit aussi dans la perspective d’offrir aux visiteurs et à la population un apéritif avant la grande fête du Rara. Au niveau sécuritaire, précise Gérald Toussaint, tout est au top invitant, toutefois, l’État haïtien et le secteur privé des affaires à se manifester afin de permettre à YAP d’atterrir avec ses projets et de faire de cette activité une attraction nationale.

YAP cible toutes les catégories

Questionné sur son public cible, Gérald Toussaint a lâché sans ambages : « nous ciblons toutes les catégories de l’enfance aux personnes à mobilité réduite moyennant qu’elles puissent pédaler ». Ces dernières catégories auront une attention soutenue au courant de cette édition, a précisé M. Toussaint qui salue les efforts déployés par la diaspora, leur principal sponsor, et le secteur privé de la place tout en restant ouvert à la possible volonté d’autres partenaires. Entretemps, a fait-il savoir, le comité de YAP travail sur d’autres projets en vue, comme le vise le terme « pédale », de montrer à tous que la cité d’Anacaona est en passe de faire des évolutions appréciables. Entre autres projets à venir, l’ancien responsable de la radio Sainte- Croix mentionne : YAP pou edikasyon et Yap fanatik.

Daniel Sévère.



Articles connexes


Afficher plus [3237]