S'identifier Contact Avis
 
36° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Wanald Jacques, un ingénieur électromécanique qui nourrit des projets ambitieux

Wanald Jacques, un ingénieur électromécanique qui nourrit des projets ambitieux








Wanald Jacques est un haïtien qui a fait des études en génie électromécanique au Centre universitaire polytechnique d’Haïti (CUPH). En tant qu’ingénieur en électromécanique, il a investigué pour apporter des innovations dans le pays à travers cette branche technique. À cet effet, il fabrique plusieurs appareils électromécaniques à savoir, malaxeur, génératrice, climatiseur, fer à repasser, etc., pouvant aider la population face au problème énergétique qui s’installe sur le sol haïtien. Pour qu’il puisse fabriquer en quantité, il souhaite trouver l’appui des gens des secteurs privé et public.

Un ingénieur en électromécanique est donc quelqu’un qui possède une formation intégrant les aspects fondamentaux et actuels de l’électricité et de la mécanique. Ce professionnel-là est parfaitement à l’aise dans la conception et la maintenance de systèmes mécaniques, mais aussi de systèmes électriques.

Alors, en tant que professionnel en génie électromécanique, Wanald Jacques croit qu’il possède assez de bagages techniques pour pouvoir apporter des solutions face au problème d’électricité qui règne dans le pays via cette branche technique qui associe électricité et mécanique.

En ce sens, il vient de remanier plusieurs appareils électromécaniques pour mettre sur le marché local. D’après les explications fournies, ces types d’appareils confectionnés emmagasinent non seulement moins d’énergie, mais peuvent aussi fonctionner sur « inverter », informe le professionnel en électromécanique. « Je réalise des malaxeurs électriques de capacité de 12 volts AC et DC, et de 110 volts DC et AC. Je fabrique également d’autres types d’appareils techniques tels que des fers à repasser, climatiseurs et des génératrices », a fait savoir Wanald Jacques.

Pour la fabrication du malaxeur, l’ingénieur Jacques souligne que cela lui prend environ une semaine. « J’achète un “blender” neuf puis je le remanie en faisant sortir le moteur qui utilise beaucoup d’énergie pour le remplacer par un moteur que je fabrique afin qu’il puisse être performant et avoir une longue durée de vie. Ce genre de “blender” peut se connecter sur “inverter” sans problème et peut résister au choc électrique », a-t-il rassuré. Si quelqu’un veut faire l’acquisition d’un blender, il doit avoir 7 500 gourdes, pour un fer à repasser, 6 000 gourdes.

Parmi toutes ses réalisations, la plus étonnante, c’est la fabrication de la génératrice. À travers les informations révélées, Wanald Jacques a déclaré qu’il confectionne à lui seul une génératrice de 5 KW. Celle-ci est dotée d’une intelligence lui permettant de fonctionner sans l’utilisation de carburant et d’électricité. Sa puissance mécanique dépend de dynamo et des poids lourds.

Se lançant dans le domaine électromécanique depuis 2011, ce dernier a fait des études au CUPH. Après des formations reçues dans ce domaine, Wanald Jacques avoue que s’il trouve de l’assistance, il peut révolutionner le monde électromécanique en Haïti, surtout face à cette crise d’électricité. Il est disponible 24/24 à Delmas 33 pour offrir ses services à la population dans ce domaine.

Peterson Jean Gilles



Articles connexes


Afficher plus [3243]