S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Pour une réponse coordonnée aux désastres : exposition des partenaires du projet « Repons »

Pour une réponse coordonnée aux désastres : exposition des partenaires du projet « Repons »








Dans le cadre du projet « Repons », mis en œuvre par le Catholic Relief Services (CRS), qui a pour objectif de mieux préparer les premiers intervenants à être en mesure d’offrir des soins intensifs et des ressources à la suite d’une catastrophe naturelle. CRS a tenu, à l’hôtel Montana, jeudi 6 juin 2019, une exposition de 40 organisations communautaires. Cette activité, qui vise à positionner ces organismes comme des partenaires clés dans toute intervention en cas de réponse aux catastrophes, le représentant résidant du CRS, Christopher Bessey et le DG de la direction de la Protection civile (DPC), Jerry Chandler ont pu placer leur mot.

Afin de mieux coordonner les ressources, bref les réponses locales aux catastrophes naturelles, le Catholic Relief Sevices (CRS) a organisé, jeudi 6 juin 2019, à l’hôtel Montana, une exposition de 40 organismes communautaires et confessionnels (OCB /OFB). En effet, cette activité rentre dans le cadre du projet « Repons » qui a pour objectif de mieux préparer les premiers intervenants à être en mesure d’offrir des soins intensifs et des ressources à la suite d’une catastrophe naturelle. Ledit projet, exécuté par le CRS, trouve le financement de Office of Foreign Disaster Assistance (OFDA), food for Peace (FFP) de l’USAID en partenariat avec la Direction de la protection civile (DPC).

« Repons » est un programme de renforcement des capacités de 40 organisations nationales afin de répondre aux besoins immédiats des populations sinistrées en Haïti de manière rapide et qualitative en cas d’urgence. Il est implémenté sur le territoire national par le CRS en collaboration avec le World vision, Mission of Hope, la DPC et les autorités locales.

Présent à la cérémonie, le directeur général de la DPC, Jerry Chandler, a indiqué que le « réseau repons » est un groupe d’organisation non gouvernementale qui se met ensemble pour travailler avec la DPC et les différents comités communaux DPC lors des situations d’urgences. C’est une initiative du CRS, dit-il. M. Chandler laisse savoir qu’on est en période de pluie et qu’il reste beaucoup de travail à faire.

Cette mise en commun des 40 organisations rentre dans le plan de contingence de la DPC, affirme le directeur général, rappelant que son institution avait l’habitude de travailler avec ces organisations communautaires. Il a indiqué que l’exposition vise à formaliser la mise en commun des ressources pour cette saison cyclonique qui a déjà commencé. Également, il permettra à chacune des organisations présentes de connaître l’autre en sachant « qui fait quoi ».

Pour le représentant résident de CRS en Haïti, Christopher Bessey, son discours a été axé sur un seul mot : « Subsidiarité ». Ce dernier, en effet selon le représentant, est un principe qui évoque « l’idée qu’une institution (gouvernementale ou non gouvernementale) ne devrait remplir une fonction ou une tâche qui peut être gérée plus efficacement par des personnes plus proches du problème et ayant une meilleure compréhension de la question ». Selon M. Bessey, les 40 organisations locales présentes à l’exposition incarnent ce principe de subsidiarité et le projet « Repons » démontre comment ce principe peut fonctionner.

Christopher Bessey a aussi fait savoir que cette exposition est l’occasion unique pour faire face à la nouvelle saison cyclonique avec les 40 organisations locales et les partenaires. Selon lui, le projet via ses activités travaille de communs accords avec la DPC dans tous les départements du pays pour renforcer le réseau de résilience en Haïti. Il a tenu à remercier l’USAID d’avoir rendu possible ce projet lancé en 2017. « Vous, les organisations locales, êtes la meilleure représentation de la puissance de subsidiarité », lance-t-il avant d’appeler à continuer ce travail en solidarité.

« Repons » est une réponse locale pour une meilleure gestion des ressources disponibles, selon son chef de projet Emilio Jean Louis qui a indiqué qu’il arrivera à terme en fin d’année 2019.

Wisly Bernard Jean-Baptiste



Articles connexes


Afficher plus [3425]