S'identifier Contact Avis
 
33° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Le reportage de Luckson Saint-Vil sur Cité Soleil rafle le prix Philippe Chaffanjon 2019

Le reportage de Luckson Saint-Vil sur Cité Soleil rafle le prix Philippe Chaffanjon 2019








Avec son reportage intitulé « Cité Soleil : les dessous d’une paix fragile », le journaliste haïtien, Luckson Saint-Vil, vient de remporter le dernier prix Phillippe Chaffanjon, en France. Ce travail qu’il a réalisé avec les photojournalistes Dieu-Nalio Chéry et Jean Marc Hervé Abelard constitue une photographie de la réalité des gangs au cœur du plus grand bidonville du pays. Gagner ce concours avec un tel sujet est un double accomplissement pour le reporter dans la mesure où le plaidoyer pour la paix dans sa commune natale a toujours été au centre de ses combats.

Revenu de Paris où il a reçu le prix, le jeudi 6 juin 2019, Luckson Saint-Vil, aidé de sa remarquable humilité, s’est donné la peine d’envoyer des messages textes à tous ses confrères qui l’ont épaulé dans la réalisation du reportage. Accompagné de Jean Marc Hervé Abelard, pendant son séjour à Paris, le journaliste de Radio Métropole a profité de sa distinction à la Maison de la Radio pour faire entendre la voix d’une communauté qui se bat en permanence pour connaitre une paix durable. Sa satisfaction, au-delà de la réception du trophée et du cachet, serait que son reportage puisse porter les autorités à prendre de bonnes décisions.

Ce que révèle le reportage

Le travail accompli au bout de 8 mois permet de saisir le mode de fonctionnement de la nouvelle génération de gangs qui contrôle Cité Soleil. Alors que les hors-la-loi de l’ère Dread Wilmey utilisaient leurs armes pour tuer, violer, voler et s’affronter à leurs rivaux, les nouvelles bandes tentent plutôt de se substituer à l’État. Elles créent des mécanismes pour cohabiter avec les autorités et interviennent dans plusieurs domaines sous prétexte de « faire du social ».

S’il est reconnu dans le reportage que cette paix a favorisé l’exécution de plusieurs projets de développement, il y est également admis qu’il s’agit d’un calme précaire. Le travail de Luckson Saint-Vil fait ressortir, en quelque sorte, le bien-fondé du principe qui veut que le monopole de la violence légitime appartienne à l’État. Car, quatre mois après la publication du reportage de l’agence en ligne Ayibopost, la commune de Cité Soleil est replongée dans des conflits armés qui ont fait plus d’une quinzaine de morts dans l’espace de deux semaines. D’où le rôle que les autorités sont appelées à jouer en faveur d’une paix durable obtenue grâce au contrôle des armes en circulation et l’arrestation des délinquants.

« Les médias peuvent aider à un changement réel »

Le récipiendaire du prix Philippe Chaffanjon 2019 affirme que cette distinction est un encouragement vers la poursuite d’un parcours marqué par des travaux de qualité au sein de la presse haïtienne. Convaincu que les médias peuvent aider à un changement réel, il plaide pour de reportages fouillés et l’exploration des opportunités offertes par le multimédia. L’ancien reporter de MINUSTAH FM invite ses confrères à aborder des sujets capables de faire bouger les lignes.

Les journalistes français qui ont gagné le prix cette année sont : Sébastien Daycard-Heid, Guillaume Collanges, Bertrand Dévé et Jérôme Pidoux. Leur reportage publié sur le site de France 24 s’intitule « La vague à l’âme ». Depuis 2014, le concours récompense deux reportages publiés en Haïti et France en vue d’encourager les journalistes de terrain à se perfectionner. Luckson Saint-Vil, Dieu-Nalio Chéry et Jean Marc Hervé Abelard rejoignent la liste des gagnants haïtiens composée de Ralph Thomassaint Joseph (2014), Juno Jean Baptiste (2015), Michel Joseph (2016), Robenson Henry (2017) et Davidson Saint-Fort/Sheilla Louis Joseph/Peterson Chéry (2018).

Kendi Zidor



Articles connexes


Afficher plus [3425]