S'identifier Contact Avis
 
25.07° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Examen Baccalauréat : les élèves ne doivent pas être victimes cette année

Examen Baccalauréat : les élèves ne doivent pas être victimes cette année








Les examens de fin d’études secondaires, c’est pour ce lundi 8 juillet 2019. Face aux nombreux cas d'élèves qui ne retrouvent souvent pas leurs fiches, le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Pierre Josué Agénor Cadet, a indiqué qu’il a passé des instructions claires au responsable du Bureau national des examens d’État (BUNEXE) pour que tous les élèves puissent recevoir leurs fiches. « Les élèves ne doivent pas être victimes cette année », dit le ministre. Entre-temps, faut-il souligner, des manifestations sont prévues l’avant-veille et la veille de ces examens.

Lundi 8 juillet 2019 est la date retenue pour les examens sanctionnant la fin d’études secondaires. Face aux problèmes récurrents d’élèves qui ne retrouvent pas leurs fiches lors de ces examens, le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Pierre Josué Agénor Cadet, a laissé entendre que les élèves ne doivent pas être victimes cette année tout en mettant la responsabilité sur les directeurs d’écoles. Le ministre a indiqué, pour résoudre une fois pour toutes, ce problème de fiche, qu’il a passé des instructions claires au responsable du Bureau national des examens d’État (BUNEXE) pour que ces élèves (hormis ceux et celles qui n’ont pas réussi en neuvième année fondamentale) soient en possession de leurs fiches. Ces dernières, a-t-il affirmé, sont déjà livrées depuis ce mercredi 3 juillet 2019.

Le titulaire du MENFP a expliqué que ce problème date depuis 1986. Et pour ce qui est de l’année dernière, plusieurs centaines d’élèves n’avaient pas trouvé leurs fiches, a-t-il ajouté. Cette année, les problèmes sont de la même sorte en partie. « Il arrive que certains élèves qui ont eu deux moyennes ou encore qui n’avaient pas réussi en classe de seconde se retrouvent en classe terminale à cause de certains directeurs d’école qui leur inventent une moyenne », a raconté le ministre. « Et quand le nom de ces élèves arrive dans le système, le BUNEXE les bloque », a-t-il poursuivi.

Chaque année, dit M. Cadet, ce sont les mêmes directeurs d’écoles qui viennent sur ces problèmes de fiches et à la dernière minute.

Selon le ministre qui écarte la faute aux élèves dans bien des cas, une commission d’enquête sur les directeurs d’écoles « magouilleurs » sera mise sur pied. Les directeurs d’écoles frauduleux seront transcrits par-devant la justice, selon ce qu’il a fait savoir. Il a indiqué qu’il a déjà saisi le commissaire du gouvernement sur la question. M. Cadet n’écarte pas la possibilité pour que ces directeurs d’écoles n’inscrivent plus d'élèves au baccalauréat et qu’on ferme leurs écoles.

La semaine dernière (24 au 28 juin), les examens de la neuvième année fondamentale, des Écoles normales d’instituteurs (ENI) et des Centres d’éducation familiale (CEF) se sont déroulés, surtout dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince dans une atmosphère en ébullition de temps à autre. Mais malgré certains petits incidents surtout en province, ils ont pu avoir lieu correctement selon ce qu’a fait savoir certains responsables du MENFP.

Pour les examens de fin d’études secondaires inclus la 2e session des recalés du Baccalauréat prévus pour ce lundi 8 au 12 juillet 2019, des manifestations ont été annoncées pour le 6 et 7 juillet 2019 dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Avec tous ces mouvements de rues affectant sans doute les candidats déjà examinés et probablement ceux du Bac, l’on se demande bien qu’en sera-t-il par rapport aux différents résultats de ces examens ?

Il faut signaler pour l’année académique 2017-2018, pour la session ordinaire des examens de fin d’études secondaires, c’est le département de l’Ouest qui a accusé le plus faible taux de réussite soit 35,89 % contre le département du Sud, le plus fort : 60.01 %.

Wisly Bernard Jean-Baptiste



Articles connexes


Afficher plus [3471]