S'identifier Contact Avis
 
29.35° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Une révolution de la jeunesse est possible, selon Etzer Émile

Une révolution de la jeunesse est possible, selon Etzer Émile








Intervenant à une conférence sur l’implication de la jeunesse, l’orientation professionnelle et l’entrepreneuriat le samedi 10 août 2019 dernier dans la ville des Cayes, l’économiste Etzer Émile somme les jeunes à s’impliquer dans la vie politique et économique pour sortir le pays du marasme.

Sous l’initiative de Bag’Art, l’économiste Etzer Émile a présenté une conférence au local de l’Université Notre-Dame d’Haïti, ville des Cayes, le samedi 10 août dernier autour du thème : « implication de la jeunesse, orientation professionnelle et entrepreneuriat ». Laquelle conférence a réuni plusieurs participants, notamment des jeunes formés dans différents domaines relatifs aux sciences administratives et économiques. Occasion dont l’intervenant, Etzer Émile, a profité pour procéder à la vente de signature de son livre « Haïti a choisi de devenir un pays pauvre ».

Au cours de son intervention qui a duré environ deux heures, l’économiste, Etzer S. Émile, a fait savoir que toutes les décisions économiques du pays sont prises à cent pour cent (100 %) dans l’intérêt de l’élite économique. Ainsi parle-t-il d’un État pris en otage. Ce qui, selon lui, est manifeste, entre autres, dans le système judiciaire et la presse comme troisième et quatrième pouvoir.

Par ailleurs, Etzer Émile informe que l’emploi n’a jamais été une priorité dans les politiques gouvernementales. Question d’inciter les participants, constitués pour la plupart de jeunes, à prendre leur destin en main et à ne pas s’attendre à ce que le secteur politique actuel leur vienne au secours. « Les politiciens traditionnels ont échoué et il est temps que la jeunesse s’implique dans la transformation de cet État pris en otage en un État de service », a martelé l’économiste.

Une première conférence réussie pour Bag’Art

Etzer Émile exprime sa satisfaction pour la participation de l’auditoire. L’initiateur de l’activité, Jean Philippe Desmornes, lui aussi, n’a pas voilé sa satisfaction pour la réussite de la conférence. Initiative qu’il dit avoir prise afin de permettre à plus de jeunes du département du Sud de bénéficier des formations sur place.

Il déclare que la demande en formation est considérable et les jeunes n’ont pas de quoi de se déplacer pour participer à des conférences ou des formations de courte durée. Ainsi, Jean Philippe Desmornes informe-t-il que ce n’est que le début. Comme une première conférence, il estime que la participation de l’économiste Etzer Émile comme intervenant principal et supporteur a été un exploit.

Edver Serisier



Articles connexes


Afficher plus [3364]