S'identifier Contact Avis
 
29.13° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Journée internationale de la Jeunesse 2019 : de jeunes leaders haïtiens opinent sur leur désarroi

Journée internationale de la Jeunesse 2019 : de jeunes leaders haïtiens opinent sur leur désarroi








Dans son panel du samedi 10 août 2019, l’émission radiophonique hebdomadaire TOP HAITI diffusée tous les samedis entre 8 h et 10 h sur les ondes du 104.7 FM et sur tunein Radio D’S a mis en débat les difficultés auxquelles les jeunes Haïtiens sont appelés à confronter ces dernières années. La carence en mentorat, le chômage, l’éducation et la migration ont été parmi les thèmes abordés par des leaders jeunes issus des groupements actifs juvéniles de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, mais avec rayonnement national.

Rosny Cadet, président sortant du gouvernement jeunesse, Astride Phinéus, actuelle présidente de la Jeune Chambre internationale (JCI) Excellence de Delmas et Jeanne-Elsa Chéry Coordonnatrice de l’initiative de jeunes femmes appelées Muse’elles, ont partagé ce panel autour de la question centrale en rapport aux jeunes haïtiens en quête de repère dans la société d’aujourd’hui.

Jeanne Elsa Chéry a dans son intervention rappelé que suivant un rapport de statistique publié par le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique (MJSAC), la jeunesse est fixée 15-34 ans et environ 30 % des Haïtiens ont moins de dix-huit (18) ans et sont donc des jeunes. La Coordonnatrice de Muse’elles dénonce notamment des fléaux qui tombent sur les jeunes. Elle a cité notamment la pauvreté, l’exclusion, l’exploitation des jeunes filles et des mineures, le chômage et la migration de bon nombre de jeunes haïtiens vers des territoires souvent inconnus. « Ces situations alarmantes des jeunes ont une conséquence néfaste sur le processus de socialisation », a-t-elle ajouté.

« La jeunesse joue un rôle moteur dans toute société », a déclaré Astride Phinéus. Selon la présidente de la JCI Excellence de Delmas, cette frange de la vie caractérisée par les manquements de toutes sortes se doit difficilement de faire face au système sociopolitique, véritable obstacle à leur épanouissement.

Ce panel ayant eu lieu à l’émission TOP HAITI le samedi 10 août 2019, en marge de la journée internationale de la jeunesse axée cette année 2019 sur la nécessité de transformer l’éducation, a été l’occasion pour le président sortant du gouvernement de Jeunesse, Rosny Cadet, d’inciter les jeunes à prendre des initiatives.

Jeanne-Elsa Chéry, Astride Phinéus et Rosny Cadet sont tous convaincus que dans la société haïtienne d’aujourd’hui les modèles existent. « Il appartient aux jeunes de rechercher les modèles qui conviennent dans leurs domaines respectifs pour mieux avancer », souhaitent-ils.

Godson Lubrun



Articles connexes


Afficher plus [3364]