S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Eco-citoyenneté : les enfants de Riban Club emboitent le pas

Eco-citoyenneté : les enfants de Riban Club emboitent le pas








Sous l’égide de Riban Club, l’équipe du Mouvement d’appui pour le développement des collectivités territoriales haïtiennes (MADECTH) a réalisé, le vendredi 30 août 2019, une session de formation au profit des enfants de Riban Club. À travers cette séance de formation qui s’est réalisée dans les locaux de l’école de la Magistrature (EMA) à Frères, les formateurs ont mis l’accent sur le concept écocitoyenneté pour conscientiser les enfants sur leur rôle dans la lutte pour la protection de l’environnement. Devenir écocitoyen a été le maître mot des conférenciers tout au long des interventions.

Depuis plus de deux ans, le Mouvement d’appui pour le développement des collectivités territoriales haïtiennes via son projet dénommé Café-Vert s’implique à fond dans l’éducation relative à l’environnement tout en faisant la promotion de l’écocitoyenneté. À cet effet, sous l’invitation de la présidente de Riban Club, Kenia Dominique Pierre Polynice, l’équipe du Madecth a animé lancé une série de formations au profit des enfants de Riban Club et aux ceux des zones envoisinantes autour du thème : « Comment impliquer les enfants dans la lutte pour la protection de l’environnement ». Cette formation d’après Mme Polynice, vise à inculquer aux enfants des notions ayant rapport au concept de protection de l’environnement, la biodiversité, de comprendre le phénomène du changement climatique et les fondements du développement durable. Formations qui appellent les enfants à faire des gestes pour qu’ils deviennent coresponsables / écocitoyens.

Alors, près d’une centaine d’enfants, âgés de 6 ans à 18 ans ont participé à cette séance de formation, réalisée dans la salle de conférence de l’EMA. Harry Nicolas dit Met fey vet, des membres directoire de l’EMA ont aussi payé leur présence durant cette journée pour partager aux prodiges de Riban Club des conseils salutaires quant à la consommation des produits bio et la protection de l’environnement.

Durant plus de trois (3) heures d’échanges l’éco-journaliste, Therno N. Alisthène Senelus et Begeline Fidèle, responsable « Équité de genre » au sein du MADECTH, n’ont cessé de prodiguer de bons conseils aux enfants tout en faisant à travers la projection de films sur l’environnement aux fins d’engager et changer le comportement individuel des enfants en matière de responsabilité éco-citoyenne. Le débat était vraiment animé et les enfants ont montré leur intérêt pour cette première séance de formation.

Une étude menée par German Watch en 2017 a montré qu’Haïti fait partie des 3 pays les plus touchés par les phénomènes météorologiques extrêmes entre la période allant de1996 au 2015. Conscient de cela, Therno Senelus, formateur principal, croit, qu’il faut un engagement beaucoup plus accéléré en ce qui a trait à la lutte pour la protection de l’environnement, la gestion de risques et désastres, entre autres. Être écocitoyen (reconnaitre la portée écologique de tous les gestes au quotidien) devient une nécessité selon l’eco-journaliste. Dans cette optique, il a attiré l’attention des enfants sur la nécessité de devenir des citoyens responsables vis-à-vis de la nature. « L’écocitoyen est responsable et respecte l’environnement dans lequel il évolue », a dit M. Senelus. Par conséquent, il a demandé aux enfants de ne rien jeter par terre, et n’effectue aucune action qui va à l’encontre de l’environnement. Car selon lui, l’insalubrité est un signe de la pauvreté. Pour illustrer, le président du MADECTH, a, par ailleurs, expliqué que, même quand on a de l’argent, depuis que l’environnement où l’on évolue est insalubre, on devient automatique une personne pauvre…

Peterson Jean Gilles



Articles connexes


Afficher plus [3425]