S'identifier Contact Avis
 
25° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video
Six boursiers haïtiens en Environnement et Ressources naturelle en République dominicaine sous l’initiative du MDE !

Six boursiers haïtiens en Environnement et Ressources naturelle en République dominicaine sous l’initiative du MDE !








Sous l’initiative du ministère de l’Environnement (MDE), six boursiers en environnement et gestion des ressources naturelles ont quitté le pays le samedi 31 août 2019 pour la République dominicaine. Ces boursiers devraient entamer un cycle d’études de trois ans à l’institut national des Études supérieures en Environnement et Gestion des Ressources naturelles se trouvant dans la ville de Piedra Blanca en terre voisine. Cette initiative survient à une époque où 85 % des diplômés finissent par quitterHaïti pour l’étranger dans l’incertitude la plus totale de retour au pays natal parsemé de crises.

Dans le cadre du Projet Corridor biologique de la Caraïbe consistant en un accord tripartite entre Cuba, Haïti et la République dominicaine, six boursiers en Environnement et gestion des Ressources naturelles ont laissé le pays pour la République dominicaine le samedi 31 août 2019 sous l’instigation du ministère de l’Environnement (MDE). Composés de trois filles et de trois garçons, ces boursiers devraient entamer un cycle d’études de trois ans à l’Institut National des Études supérieures en Environnement et Gestion des Ressources naturelles localise dans la ville de Piedra Blanca , à Jaboracoa, en République dominicaine. Ces boursiers ont été choisis parmi les meilleurs postulants.

C’est le jeudi 29 août 2019 que le MDE par l’intermédiaire de son titulaire, Joseph Jouthe a présenté ces nouveaux boursiers lors d'un point de presse. Prenant la parole en cette circonstance. M. Jouthe a exhorté ces jeunes à se consacrer à fond dans leurs études afin qu’ils puissent mettre leurs connaissances au service du pays à leur retour. « Soyez de dignes ambassadeurs de la nation haïtienne, pendant tout le temps que vous passerez en terre voisine », enjoint le ministre à ces jeunes et rapporté par le MDE. Le titulaire du MDE a aussi salué cette initiative où trois promotions ont déjà pu en tirer profit. Car, selon ce qu’a indiqué le ministère, la première promotion 2010-2013, 3 jeunes ont été diplômés, 2013-2016, trois encore et 2016-2019 où 4 jeunes ont pu boucler leur formation.

M. Jouthe a aussi indiqué à ces jeunes qu’ils auront toute l’attention du MDE jusqu'à leur retour au pays. Le ministre Jouthe croit, selon ce qu’a relaté le MDE que le Projet Corridor biologique de la Caraïbe entre les trois pays précités plus haut, conduit par Astrel Joseph, Directeur des Ressources en Eau au sein du MDE, est d’une importance, car il vise à renforcer le MDE en le dotant de ressources humaines qualifiées pour la réhabilitation environnementale de l'île.

D’un autre côté, paradoxalement au ministère attendant le retour de ces jeunes pour défendre la cause environnementale du pays, déjà en très mauvais état, le gouvernement est en grande difficulté pour mettre au travail un nombre croissant de jeunes se trouvant au chômage après leurs études supérieures. À en croire le directeur régional Caraïbe de l’Agence universitaire de la Francophonie, Saulo Neiva : « 85% des diplômés finissent par quitter le pays ». Rien que pour l’étranger. Pour lui, cela représente un gâchis.

Encore plus, chaque année, de nombreux jeunes intègrent la plus grande université du pays, Université d’État d’Haïti (UEH) et ceci, pour le vice-recteur aux Affaires académiques de cet établissement d’enseignement supérieur, le professeur Hérold Toussaint, c’est une forme de bourse que l’État accorde aux bénéficiaires.Et en ce sens, Bobb Rousseau, docteur en administration et politiques publiques, croit que l’on doit rembourser à l’État l’argent qu’il a investi dans l’éducation à travers les écoles et universités publiques. Ainsi, il plaide pour un retour sur investissement sur plusieurs formes au profit de l’État central.

Avec le chômage qui tend à prendre du terrain dans le pays un peu plus chaque jour, l’inflation galopante, le gouvernement en difficulté de payer ses employés, l’environnement qui se dégrade davantage, l’insécurité, un président qui ne dirige rien selon certaines personnes, autant de paramètres qui sont présentés par-devant un citoyen quelconque ou un étudiant l’incitant à quitter le pays sans aucune garantie d’y retourner.

Wisly Bernard Jean-Baptiste



Articles connexes


Afficher plus [3425]