S'identifier Contact Avis
 
29° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Briser le thermomètre pour faire baisser la fièvre

Briser le thermomètre pour faire baisser la fièvre



L’idée de briser le thermomètre pour faire baisser la fièvre n’est pas nouvelle. On l’a vécu d’il y a moins de deux décennies. Le président Jean Bertrand Aristide a été renversé. Une partie de ceux qui se battaient pour obtenir son départ a pris le butin de guerre à elle seule ne laissant un miette à l’autre partie. Privilèges, franchises douanières, des contrats juteux, des marchés accordés en dehors des normes de passation de marchés publics.

Et pour l’autre partie, c’était l’émeute de la faim 4 ans plus tard soit en 2008. Dans la bataille pour le salaire minimum, les camarades de combat d’hier étaient les principaux adversaires parce qu’ils détiennent les plus grandes industries de sous-traitance. En prenant la pyramide des besoins de Maslow, pendant qu’un groupe se battait pour les besoins de premier niveau (physiologiques) nourriture, eau, logements, vêtements, ... l’autre groupe se battait pour les besoins de quatrième et cinquième niveau.

« Lari a se salon pèp la », comme on le dit souvent en Haïti. Mais c’est aussi la demeure de beaucoup. Le peuple ici est constitué de l’ensemble des citoyens modestes et humbles en opposition avec la classe privilégiée. Pour eux, la rue n’est pas seulement le salon, mais le demeure de certains. Il existe aussi ce peuple qui est constitué de l’ensemble des citoyens vivants sur un territoire, mais qui sont unis par des liens culturels, linguistiques et autres. Peut-on parler d’un seul peuple en Haïti lorsqu’on regarde les discriminations linguistiques et culturelles d’un groupe par rapport à l’autre. Mais les deux se mettant ensemble constituent le peuple souverain pour destituer l’ennemi commun. C’est ce qu’on voit dans la rue aujourd’hui. L’ennemi de mon ennemi est-il mon ami pour autant ? Question pendante.

Il n’y a pas longtemps un élément de l’élite économique a fait le procès des cette élite à qui il appartient. «J'exhorte mes compatriotes du secteur des affaires à rendre à César ce qui est à César», dixit Daniel Gérard Rouzier. 6 et 7 juillet le peuple était allé chercher ce qui lui appartient. Ces événements a fait émerger des démophiles qui viennent de nulle part et très zélés avec un amour incommensurablepour le peuple.

Ces derniers jours, les représentants de César ont réclamé qui est à César à travers les contrats de fournitures d’électricité. Ce même M. Rouzier a rejeté les réclamations de César. Quelle contradiction !

Le lendemain de la crise. Cette crise qui ne date pas de trois mois ni d’une année, mais d’une trentaine d’années. Que va-t-on faire ? Va t-on maintenir ce mode de gouvernance basé sur l’exclusion? Va t-on accorder des milliards de gourdes de franchise pour importer des marchandises au détriment de la production locale ? Va-t-on continuer à exiler les ressources humaines du pays ? Va-t-on accepter de continuer à vivre ainsi ? Allons-nous continuer à vivre dans cette inégalité dans la répartition des richesses?

Cette inégalité se manifeste à presque tous les niveaux de la vie en Haïti, notre coefficient de Gini est à 0,61 le plus élevé dans la région en matière d’inégalités des revenus. Un marché dit ouvert, mais qui reste la propriété d’un petit groupe, par exemple pour le marché de l’huile et graisses végétale et animale deux groupes contrôlent 87 % du marché. En ce qui a trait au prix des produits et services sur le marché Haïti pratique un taux entre 35 et 77 % plus élevé que les autres pays de l’Amérique Latine et la Caraïbe (les données de la Banque mondiale citée par Fritz Jean). Ceci pour une population avec un taux de chômage d’environ 70 %, et un faible pouvoir d’achat.

Dans la répartition du budget d’investissement (2017-2018) de la République, le département de l’Ouest à lui seul se voit octroyer environ 13 milliards de gourdes, le département du Nord a obtenu environ 2 milliards et les huit autres départements ont moins de 2 milliards selon l’économiste Kesner Pharel.

Dans ce même budget, environ 20 milliards de gourdes de franchise ont été accordées et les prix des produits de consommation tendent toujours vers le haut. Et avec une pression fiscale de moins de 13 % c’est-à-dire sur chaque 100 gourdes le contribuable donne moins de 13 gourdes à l’État. Étant basé sur un système déclaratif le contribuable n’est pas toujours sincère. Optimisation, minoration, monter des sociétés en série, ne pas déclarer les comptes bancaires à l’étranger sont les fraudes fiscales les plus courantes. Donc, l’État est incapable de répondre à ses missions premières à savoir, favoriser la création, la redistribution des richesses et la troisième mission qui est celle de protéger les biens on rencontre au moins deux agents de police devant devant chaque supermarché et les grands marchés publics sont livrés aux bandits qui terrorisent les petits marchands.

Quand un élu perd la confiance de la population, il perd également sa légitimité. C’est une évidence que Jovenel Moïse doit tirer la révérence parce qu’il est incapable d’accomplir les tâches qui lui ont été confiées. Je ne doute pas de la volonté d’un chef d’État d’accomplir de grandes réalisations et d’écrire son nom en lettre dorée dans les pages de l’histoire. Dans une vision systémique, le chef d’État n’est que le thermomètre qui indique la température du corps social. Il se pourrait que le thermomètre soit en défectuosité, c’est peut-être notre cas en Haïti, mais briser le thermomètre ne va pas faire baisser la fièvre.

Jean Odelin Casséus




Articles connexes


Afficher plus [3529]