S'identifier Contact Avis
 
24° C
  à Port-au-Prince
Radio Pacific 101.5 fm - En direct
Le Journal Dernière heure Actualité Édito Tribune Société Économie Culture Diaspora Sport rpacific101.5 FM  
× Immobilier Appartements Maisons Locaux commercial Locaux pour Bureau Terrains Véhicules Voitures Camions Tout Terrains Minibus Motos Divers Animaux Articles ménagers Ordinateurs et pièces Équipement électronique Équipement industriel Équipement lourd Diverses études Légal Bijoux et montres Smartphone et tablettes Vêtements Jeux video

Haïti-Éducation : petit pas vers la reconstruction du Lycée du Cent cinquantenaire de Port-au-Prince

Haïti-Éducation : petit pas vers la reconstruction du Lycée du Cent cinquantenaire de Port-au-Prince



Communément appelé Lycée des Jeunes Filles, le Lycée du Cent Cinquantenaire (LCC) de Port-au-Prince a été endommagé en partie par le séisme du 12 janvier 2010. Neuf ans après et surtout en ces temps de « Pays Lock », le Fonds national de l’Éducation (FNE) a indiqué que le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) s’apprête à reconstruire cet établissement scolaire vieux de 76 ans, pendant que le FNE aménage des hangars pour loger les écoliers. Entre temps, cela fait plus de 8 semaines depuis que plusieurs écoles ont fermé leurs portes suite à des troubles sociopolitiques un peu partout à travers le pays.


L’État haïtien, via le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), s’apprête à reconstruire le Lycée du Cent Cinquantenaire (LCC) communément appelé Lycée des Jeunes Filles. C’est le Fonds National de l’Éducation (FNE) qui a fait l’annonce mercredi 13 novembre 2019, précisant aussi qu’il « s’active en vue de la construction de hangars devant loger les écoliers, en attendant la finalisation des travaux de reconstruction dudit établissement scolaire qui doivent commencer sous peu ».

Le FNE rapporte également que « selon les techniciens du Département de Génie scolaire du MENFP, Romuald Daniel et Patrick St Victor respectivement directeur et directeur adjoint, le nouveau bâtiment comprendra trois niveaux, dont un rez-de-chaussée et deux étages ». Le FNE a laissé entendre que le nouvel édifice du lycée du Cent cinquantenaire « comprendra entre autres 12 salles de classe, 8 laboratoires et 20 blocs sanitaires ».

Par ailleurs, cette potentielle reconstruction survient après plusieurs années de promesses non tenues et surtout dans un contexte sociopolitique très tendu. Des établissements scolaires un peu partout à travers le pays ont dû fermé leurs portes, depuis plus de 8 semaines, en raison des mouvements de protestations sporadiques bloquant les routes avec des barricades pour réclamer la démission du chef de l’état en cours et de meilleures conditions de vie et engendrant du coup de l’insécurité sur toutes les formes, tant pour les parents et leurs progénitures.

Si le partenariat mondial pour l’éducation croit que « les filles et les garçons qui apprennent à lire, écrire et compter transmettront un avenir meilleur à leurs familles et à leurs pays », certains opposants farouches du pouvoir en place en Haïti et certains manifestants croient que les « barricades » représentent leur « avenir » et celui de leurs enfants. Question pour dire, trop longtemps, le peuple a été mis à l’écart d’une éducation décente, bref loin des besoins de base comme le veut la pyramide de Maslow.

L’établissement scolaire public, vieux de 76 ans, logé à la rue Capois et ayant comme devise « Alma mater des jeunes filles d’Haïti », n’est pas le seul qui a été endommagé en partie par le séisme du 12 janvier 2010 et a qui besoin de se reconstruire. Parmi ces établissements publics d’enseignement secondaire, il y a le lycée Daniel Fignolé… Faut-il signaler que depuis quelques jours avant la rentrée des classes 2018-2019, le titulaire du MENFP, Pierre Josué Agénor Cadet, avait fait mention que les chantiers de quatre lycées (Lycée Marie Jeanne, cent cinquantenaire, Daniel Fignolé, Antoine et Georges Izméry) seront lancés durant cette même année académique.

À rappeler que la reconstruction du Lycée du Cent Cinquantenaire ainsi que le Lycée Marie Jeanne qui contiendra 14 salles de classe et 6 laboratoires, a-t-on fait savoir au mois d’août 2019, sera financée à hauteur de deux cents millions (200.000.000) de gourdes provenant du « Kennedy Round », de la coopération japonaise.

Wisly Bernard Jean-Baptiste




Articles connexes


Afficher plus [3563]